Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Une nouvelle enquête publique sur le projet d'enfouissement d'amiante à Niederbronn

-
Par , France Bleu Alsace

Depuis 2015, les habitants de Niederbronn-lès-Bains, dans le Bas-Rhin, luttent contre le projet d'enfouissement de l'amiante par l'entreprise Sotravest dans leur commune. Il aura fallu quatre années et trois recours en justice pour que la préfecture lance une nouvelle enquête publique.

Le collectif Anti-Amiante et l'association Heron lutte depuis quatre ans sur le projet d'enfouissement de l'amiante.
Le collectif Anti-Amiante et l'association Heron lutte depuis quatre ans sur le projet d'enfouissement de l'amiante. - Association Heron

Niederbronn-les-Bains, France

Cela fait quatre ans que ce dossier dure. En 2015, les habitants de Niederbronn-lès-Bains, dans le Bas-Rhin, apprennent avec stupeur l'ouverture d'une enquête publique par la préfecture et la création d'un projet d'enfouissement d'amiante par l'entreprise Sotravest. 150 000 tonnes de déchets, enterrés dans un périmètre de 7 000 m2, au beau milieu du Parc naturel régional des Vosges du Nord. Après la décision du tribunal administratif de Strasbourg en décembre 2018 d'annuler le premier arrêté préfectoral, une nouvelle enquête publique s'ouvre ce mercredi 15 mai.

On va inciter les habitants à s'exprimer." Evelyne Fuchs

"C'est un signal fort, ça veut dire que le dossier est repris à zéro, se réjouit l'une des membres du collectif Anti-Amiante, Evelyne Fuchs. Ce qui nous avait frappé en 2015, c'est que la population n'était pas du tout du tout au courant. Donc là, en quatre ans, on a eu le temps de mettre la population au courant. On va inciter les habitants à s'exprimer [pendant l'enquête publique]." Le chantier d'enfouissement, lui, a commencé depuis le temps. Mais  il devrait être suspendu dans les semaines qui viennent, suite à la décision du tribunal administratif.

Une réunion publique le 24 mai

Certains membres du collectif Anti-amiante et de l'association Heron se disent confiants pour la suite, comme Victor Vogt. "Cela préfigure d'un nouvel arrêté préfectoral. On est assez calme et assez inventif pour trouver tous les leviers possibles et imaginables". Pourtant, le nouvel avis de l'Autorité environnementale, rendu il y a quelques semaines, laissent les habitants  un peu dubitatifs. "Ils demandent de faire des relevés de la faune et de la flore. Cela ressemble à du grand n'importe quoi, puisque ça y est, la faune et la flore ont été éradiqués par les alvéoles que Sotravest a créées entre-temps," soulève Evelyne Fuchs. "Généralement, l'Autorité environnementale donne le même avis que le préfet, et le préfet il a toujours un parti pris à la base", poursuit le conseiller municipal  de Gundershoffen, Victor Vogt. 

Le collectif Anti-amiante et l'association Heron organisent une réunion publique le 24 mai, à la salle des Cuiressiers de Reichshoffen à 20H. Elle se fera en présence des élus des communes, du président du Parc Naturel et des parties prenantes. L'enquête publique, elle, se terminera le 14 juin.