Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La préfecture du Nord met en place un numéro dédié au problème du frelon asiatique

-
Par , France Bleu Nord

La préfecture du Nord désigne pour la première fois cet été des référents pour le problème des frelons asiatiques. Un numéro spécial a été mis en place pour répondre aux questions des habitants sur cet insecte dont l'impact est pour l'instant limité dans la région.

Plus petit que le frelon européen, le frelon asiatique se distingue aussi par un corps et une tête plus sombres, et par des pattes jaunes. Son impact dans la région est encore limité.
Plus petit que le frelon européen, le frelon asiatique se distingue aussi par un corps et une tête plus sombres, et par des pattes jaunes. Son impact dans la région est encore limité. © Maxppp - Christian Watier

Nord, France

Comment reconnaître un frelon asiatique? Que faire si l'un d'eux s'attaque aux ruches, ou si l'on trouve dans son jardin un nid de frelon asiatique? Pour répondre à ces questions, la préfecture du Nord a mis en place pour la première fois cette saison un numéro spécial. Au 03 20 30 50 80, vous serez orientés vers un référent qui vous répondra à partir du 1er juillet.

Des relais de la population pour identifier, informer et collecter des données

Une vingtaine de référents (un par communauté de communes) vont être recrutés par la préfecture, qui recherche encore 7 candidats pour suivre une formation leur permettant de devenir des relais d'information à destination du public. Ces référents ont été sollicités parmi les bénévoles du Groupe Ornithologique et naturaliste du Nord-Pas-de-Calais (GON), qui est partenaire de la préfecture sur cette opération.

La préfecture et le GON mettront en place sur leurs sites, d'ici au 1er juillet, une carte interactive présentant les référents de chaque territoire avec leur numéro direct et leur adresse mail. 

Ces référents pourront orienter les Nordistes en leur permettant d'identifier clairement l'insecte qui les inquiète, en les informant sur les risques courus en cas de piqûre, en les renseignant sur les moyens que peuvent mettre en oeuvre les apiculteurs pour protéger leurs abeilles du frelon.

Enfin les référents pourront orienter les particuliers vers les structures privées qui sont les seuls habilitées à détruire les nids de frelons asiatiques. Les pompiers ne sont donc pas chargés de ce travail, à moins qu'une personne vulnérable (un enfant, une personne âgée) ne se trouve en grave danger. Le coût de cette opération privée reste à la charge des particuliers, il peut varier de 100 à 800 euros. 

Un manque de statistiques à combler

De plus ces appels aux référents permettront à ceux-ci de signaler chaque observation à la base de donnée du GON qui pourra ainsi recenser les nids signalés. La région manque en effet cruellement de statistiques sur le sujet: le GON a bien identifié l'année dernière une dizaine de nids de frelons asiatiques, mais les structures privées ne sont pas tenues de signaler chacune de leurs intervention.

Un nid de frelons asiatiques dans le Tarn: construit très en hauteur est entouré d'une couche de papier mâché avec une petite ouverture sur le côté. - Maxppp
Un nid de frelons asiatiques dans le Tarn: construit très en hauteur est entouré d'une couche de papier mâché avec une petite ouverture sur le côté. © Maxppp - Jean Marie Lamboley

Un insecte au danger surestimé

Arrivé en France par le Lot-et-Garonne en 2004 (sans doute via l'importation de poteries chinoises), le frelon asiatique remonte peu à peu vers le nord du pays. Observé pour la première fois dans le Nord en 2011, il n'a pour l'instant pas réussi à s'y installer durablement. On est donc loin de l'invasion dans la région.

De plus, cet insecte n'est pas plus dangereux pour l'homme que la guêpe: peu agressif, il ne pique que s'il est importuné. Sa piqûre est certes douloureuse mais pas plus dangereuse que celle du frelon européen. Le Dr Patrick Goldstein, chef des urgences du CHRU de Lille recommande tout de même aux rares personnes allergiques, qui risquent de subir un choc anaphylactique, d'appeler le SAMU en cas de piqûre.

Eviter les pièges, qui tuent indifféremment abeilles et frelons

Si le frelon asiatique occasionne du stress chez les abeilles en volant devant la ruche, il ne représente pas et de loin la cause principale du déclin des abeilles. Le GON recommande aux apiculteurs inquiets de poser un grillage ou de fabriquer un abri grillagé autour des ruches, suffisamment large pour laisser passer les abeilles et suffisamment petit pour que le frelon asiatique ne puisse pas passer.

Ces méthodes, contrairement aux nombreux pièges largement déconseillés les spécialistes, n'ont pas d'impact sur les pollinisateurs.