Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La première réserve sauvage privée de France inaugurée dans la Drôme

mardi 22 avril 2014 à 23:12 Par Lola Fourmy, France Bleu Drôme Ardèche

Elle s'appelle la réserve sauvage du Grand Barry et c'est la première réserve sauvage privée de France. Achetée par l'ASPAS, l'Association pour la protection des animaux sauvages, elle s'étend sur 130 hectares de forêts près de Véronne dans la Drôme.

Jacques Perrin
Jacques Perrin © Radio France

La première réserve sauvage privée de France vient d'être inaugurée dans la Drôme. On y trouve chamoix, renards, orchidées ou encore vautours fauves. La réserve sauvage du Grand Barry près de Véronne, entre Die et Crest, dans la Drôme, est le nouveau refuge des animaux sauvages. Une réserve sauvage, c'est le même principe qu'une réserve naturelle mais en plus poussé. Interdiction de chasser, de pêcher, de cueillir des fleurs, la nature doit suivre son court sans intervention humaine.

L'Association pour la  protection des animaux sauvages (ASPAS) a dépensé 150.000 euros pour racheter les terres de propriétaires fonciers . Ils veulent en faire une réserve sauvage privée, car ils estiment que les protections actuelles ne sont pas assez importantes. Seulement 1% de l'espace bénéficie d'une protection forte, et on chasse dans 70% des réserves naturelles.

Réserve sauvage Enrobé

Mardi, pour l'occasion le parrain de la réserve, Jacques Perrin, le réalisateur du film "Le Peuple Migrateur" ou "Océans" , était là. Le paysage lui a donné des idées pour, peut-être, un nouveau film. La réserve sauvage reste libre et ouverte au public, seule condition, respecter la nature.