Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La pyrale du buis de retour dans le Sud-Ardèche

jeudi 28 juin 2018 à 4:50 Par Elodie Vergelati, France Bleu Drôme Ardèche

Des papillons blancs qui envahissent les terrasses le soir et qui tombent dans les assiettes... Comme l'été dernier, la pyrale du buis a fait son retour dans le sud Ardèche, mais, semble-t-il, dans une moindre mesure.

Depuis quinze jours, la pyrale du buis a fait son retour du côté de Saint Montan et aux alentours.
Depuis quinze jours, la pyrale du buis a fait son retour du côté de Saint Montan et aux alentours. © Radio France - Elodie Vergelati

Ardèche, France

Chez Nadine, ce ne sont pas les feuilles qui se ramassent à la pelle...mais les pyrales du buis! "Depuis quinze jours, j'en ai partout sur la terrasse. Des dizaines et des dizaines de papillons morts que je dois balayer chaque matin. On dirait de la neige", explique cette restauratrice basée à Saint-Montan. 

La petite commune ardéchoise n'est pas la seule touchée par le retour de la pyrale du buis. Aux alentours, à Viviers, et jusqu'à Montélimar, le papillon blanc, dont la chenille s'attaque exclusivement aux buis, est bien là, comme l'été dernier. Le soir, les papillons, de sortie, gênent les clients, les touristes. Ils tombent dans le café, dans les assiettes. "Mais il y en a quand même moins que l'année dernière", tempère le maire de Saint Montan, Roland Rieu. 

Un piège à phéromones rempli de papillons. La pyrale, attirée, ne peut plus ressortir.  - Radio France
Un piège à phéromones rempli de papillons. La pyrale, attirée, ne peut plus ressortir. © Radio France - Elodie Vergelati

Eau savonneuse ou piège à phéromones

Pour lutter contre ces nuisibles, les habitants ont développé plusieurs astuces. La bassine d'eau savonneuse qu'on installe dans le jardin. "Les papillons sont attirés, ils se noient", explique Roland Rieu. Le plus efficace, bien sûr, c'est de traiter les buis quand la pyrale en est au stade de la chenille

Parfois, un simple coup de jet d'eau peut faire tomber les chenilles. Autre arme non toxique, le piège à phéromones. "J'en ai installé un dans mon jardin, on met un patch à phéromones dans la boîte, les papillons tombent dans le piège et ne peuvent plus ressortir", raconte Annick, elle tient le gîte Le Mouleyras  à Saint-Montan. En trois jours à peine, le piège est plein à craquer.

Le cycle de la pyrale du buis

La pyrale du buis n'est pas à proprement parler "de retour" dans le Sud Ardèche. Il faut plutôt parler de cycle. Les chenilles qui mangent le buis ont passé l'hiver dans les feuilles. Elles ont repris leur activité en mars. Les premiers papillons ont pris leur envol ce mois-ci. Ensuite, ils vont pondre, il y aura une deuxième salve de papillons en août, une troisième à l'automne.   

"L'avenir est incertain" — Jean-Claude Martin, chercheur à l'INRA

Quel avenir pour la pyrale du buis dans le Sud Ardèche? "Il est incertain", répond Jean-Claude Martin, chercheur à l'INRA. Tout dépend de la présence ou non de buis. "Si les buis repartent, avec les dernières pluies qu'on a eues, alors les chenilles auront de quoi manger, les papillons pourront pondre. Si les buis ne repartent pas, on aura une population de papillons qui va fortement chuter jusqu'à disparaître", résume le chercheur. Le deuxième scénario, plus aucun buis donc plus de pyrale, c'est ce qui s'est passé par exemple en Isère ou dans l'Ain