Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La qualité de l'eau dans l'Auxerrois est sous haute surveillance

lundi 9 avril 2018 à 19:42 Par Denys Baudin et Damien Robine, France Bleu Auxerre

La qualité de l'eau est sous haute surveillance sur le territoire de la Communauté d'agglomération de l'Auxerrois (Yonne). Les dernières analyses effectuées par l'agence de l'eau Seine-Normandie montrent une dégradation de sa qualité.

L'eau de l'Auxerrois sous haute surveillance
L'eau de l'Auxerrois sous haute surveillance © Maxppp - Photo d'illustration

Auxerre, France

La qualité de l'eau est surveillée de près dans la Communauté d'agglomération de l'Auxerrois. Les dernières analyses menées par l'agence de l'eau Seine-Normandie montrent une dégradation de sa qualité. En cause, des pesticides, en concentration inférieures aux normes en vigueur, apparues aux captages des Boisseaux et de la plaine des Iles. Mais surtout de nouvelles molécules, appelées métobolites, issues de désherbants du colza. 

Si la concentration de ces molécules venait à dépasser la norme autorisée, l'Agence Régionale de santé pourrait mettre en place des restrictions de consommation de l'eau pour l'ensemble des habitants approvisionnés par la communauté de l'Auxerrois. 

72 000 habitants concernés

72 000 personnes boivent l'eau du robinet issue des captage de la communauté d'agglomération de l'Auxerrois. Imaginez le nombre de bouteilles d'eau qu'il faudrait distribuer si un arrêté interdisait la consommation de l'eau du robinet et le coût ! La communauté de l'Auxerrois l'a déjà estimé de 20 000 à 24 000 euros par jour

C'est sans compter le problème d'organisation qui se poserait alors pour effectuer le transports et la distribution de cette eau dans les trente deux communes concernées. Il faudrait aussi informer les habitants, les rassurer pour éviter de les voir affluer dans les supermarchés pour faire leur réserve d'eau minérales. La communauté de l'Auxerrois s'est donc préparée à cette éventualité.

De nouvelles analyses

Si la concentration de ces molécules venait à dépasser la norme autorisée, l'Agence régionale de santé pourrait mettre en place des restrictions de consommation de l'eau pour l'ensemble des habitants approvisionnés par la communauté de l'Auxerrois : "Cela consisterait au départ à interdire la consommation de l'eau aux personnes fragiles comme les femmes enceintes et les nourrissons. Cela concernerait un millier de personnes. Si la préfecture met une restriction complète il faudrait effectivement délivrer de l'eau en bouteilles à 72 000 personnes et s'organiser en conséquence."

Premiers États généraux de l'eau à Auxerre

En organisant les premiers Etats généraux de l'eau ce mardi, la communauté de l'Auxerrois souhaite frapper un grand coup en matière de prévention pour améliorer la qualité de l'eau. Soutenir les exploitants agricoles qui souhaitent changer leur pratiques fait partie des objectifs prioritaires. Sur le captage de la plaine du Saulce , 15 % seulement des agriculteurs se sont engagés à réduire de façon importante l'utilisation d'engrais et de pesticides, comme Anicet Bretagne, exploitant à Gy l'Evêque : "Je n'ai pas choisi la voie de l'arrêt total mais j'essaie d'y répondre au mieux."

Même si de plus en plus d'agriculteurs sont convaincus qu'il faut protéger la ressource en eau, les aides matérielles et financières sont encore largement insuffisante pour se convertir en bio par exemple. Laurent Fouinat à Vincelles l'a fait seulement pour une petite partie de ses terres : "Au niveau emploi du temps ce n'est pas du tout la même gestion que le conventionnel. S'il fallait que je gère toute l'exploitation comme ça, ce serait compliqué. Et au final on vend au prix du conventionnel pendant au moins deux ans. Une production censée être bio mais qui n'est pas valorisée comme du bio."

"S'il fallait que je gère toute l'exploitation comme ça, ce serait compliqué" — Laurent Fouinat à Vincelles

Les mesures prises jusqu'ici sont insuffisantes pour produire de véritables effets sur la qualité de l'eau de l'Auxerrois. Il faut convaincre plus d'agriculteurs, leur donner plus de moyens pour changer leur pratiques.

Des décisions dans ce sens devraient être prises à Auxerre ce mardi lors des premiers états généraux de l'eau et de l'agriculture à Auxerre avec des spécialistes, des élus et des agriculteurs. 

"La communauté de communes veut frapper un grand coup"

  • La qualité de l'eau dans l'Auxerrois, sujet abordé avec l'invité de France Bleu Auxerre, mardi matin, à 7h50, Yves Vecten, agriculteur et président de l’association pour la qualité de l’eau potable de la plaine du Saulce. 
  - Visactu
© Visactu -