Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La région Nouvelle Aquitaine se penche sur le financement des retenues d'eau

lundi 25 juin 2018 à 5:07 Par Antoine Miailhes, France Bleu La Rochelle

Le Conseil régional de la Nouvelle Aquitaine doit se pencher ce lundi sur la question des financements des retenues d'eau. Une centaine de projets sont concernés dans l'ex Poitou-Charentes d'après les opposants aux bassines.

D'après les opposants aux bassines, le financement de la région pour soutenir les projets de retenues d'eau avoisinerait les 30 millions d'euros.
D'après les opposants aux bassines, le financement de la région pour soutenir les projets de retenues d'eau avoisinerait les 30 millions d'euros. © Maxppp - Maxppp

Charente-Maritime, France

C'est un dossier brûlant et sensible qui arrive au menu du Conseil régional de la Nouvelle Aquitaine ce lundi et qui doit être voté mardi : celui du financement des projets des bassines. Dans l'ex Poitou-Charentes, ces projets n'avaient reçu aucune aide régionale " car sur le papier ça ne passait pas " souligne Stéphane Trifiletti, le conseiller régional d'Europe Ecologie Les Verts en charge de l'éducation et de l'environnement. " Il ne faut pas que ces retenues d'eau servent à une minorité d'agriculteurs irriguant qui vont privatiser la ressource, alors que l'eau est un bien public ". 

Revoir les projets agricoles? 

Pour lui comme pour les opposants aux projets des bassines, il est donc important que la Nouvelle Aquitaine continue d'aller dans le sens de l'ex Poitou-Charentes. " Cela encouragerait les bénéficiaires de ces bassines à revoir leurs projets agricoles ", souligne Patrick Picaud, coordinateur de Nature Environnement 17. " Ils vont du coup davantage prendre en compte les contreparties pour obtenir les 30% de financement manquant. A savoir garantir la protection de la biodiversité et une agriculture plus responsable". 

C'est une richesse pour tout le monde

Sans ces fonds régionaux, il faut donc revoir le plan de financement avec l'Agence de l'eau et le département. De quoi retarder la centaine de projets en cours d'après les opposants. C'est d'ailleurs ce que regrettent les agriculteurs irriguant comme Thierry Boucard, basé à La Laigne. " Au bout de 7 ans, ces retenues d'eau sont bénéfiques pour tout le monde. Elles permettent de créer de la richesse. Par exemple avec une culture non irriguée, on fait 6 tonnes de blé par hectare, avec une culture irriguée c'est le double. C'est l'économie de la région qui est en jeu." Quant aux impacts de ces réserves de substitution sur l'environnement " il n'y en a pas " répète Thierry Boucard. " Les études de l'Etablissement public du Marais Poitevin le prouvent. "