Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La Rochelle : 450 km à vélo pour alerter sur la consommation de plastique

- Mis à jour le -
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu, France Bleu Loire Océan, France Bleu Armorique

450 kilomètres à vélo pour sensibiliser à l'environnement. C'est le projet de deux jeunes femmes du 11 au 15 août. Amandine Bessard et Lucie Borde partent ce dimanche de La Rochelle pour rejoindre Vannes. Leur but : motiver les gens à nettoyer les plages, et à réduire leur consommation de plastique.

C'est le deuxième projet de ce type pour les deux amies. L'an dernier, elles ont pédalé entre La Rochelle et Mimizan pour l'association Women safe.
C'est le deuxième projet de ce type pour les deux amies. L'an dernier, elles ont pédalé entre La Rochelle et Mimizan pour l'association Women safe. - Quentin Girard

La Rochelle, France

Amandine Bessard a 25 ans et est journaliste. Lucie Borde, elle, en a 28 ans et est avocate. Toutes les deux ont créé l'an dernier le Breakaway challenge. Un voyage à vélo pour sensibiliser les personnes qu'elles rencontrent sur le chemin à une cause qui leur tient à cœur. Le nom de leur projet  est un jeu de mot, car breakaway en anglais, c'est une échappée cycliste. Mais c'est aussi l'action de se détacher de quelque chose

L'été dernier, elles roulaient pour Women Safe, une association de défense des femmes victimes de violences. Maintenant, elles pédalent pour Les mains dans le sable, une organisation qui nettoie les plages de la Charente-Maritime au Finistère. Pour elles ce défi sportif est la meilleure manière de donner du temps pour une cause.

La carte du parcours du voyage. - Aucun(e)
La carte du parcours du voyage. - The breakaway challenge

Si elles ont choisi la cause écologique cette année, c'est parce qu'elles ont été choquées par la quantité de déchets qu'elles ont vue sur la route lors de leur périple de l'an dernier. "Alors que nous pratiquions des chemins plutôt réservés aux vélos, on a été très alertées par l'état des routes, qui étaient à certains endroits jonchées de déchets. Cette image nous a hantées pendant plusieurs mois. On en a parlé entre nous, et l'idée de soutenir une association qui permettrait d'enrayer ce phénomène a germé", explique Lucie Borde. 

Plusieurs méthodes pour sensibiliser

Pour sensibiliser les gens à l'écologie, elles ont plusieurs méthodes. Et ça passe d'abord, et avant tout, par les rencontres. Pour cela, pas de camping, mais des locations chez l'habitant. Une question de confort déjà, mais aussi une opportunité de rencontre. Sur la route Amandine Bessard espère croiser d'autres cyclistes. "La route que l'on va prendre est très touristique et donc on va essayer de parler de l'association auprès des cyclistes que l'on va rencontrer", assure-t-elle. 

Elles ont fait une grande banderole "0 déchet" qu'elles vont poser sur leurs vélos pendant leurs pauses. "La technique ça va être de communiquer beaucoup sur les réseaux sociaux. Ça va être aussi quelque chose d'assez naturel, parce que, pour nous, c'est naturel de parler de cette cause qui nous tient vraiment à cœur. C'est pour cela que les gens vont nous écouter", affirme Amandine Bessard. Elles vont aussi donner des conseils zéro déchet sur internet. 

View this post on Instagram

Pour ce premier post zéro déchet, nous nous attaquons aux courses et au rangement dans la cuisine : . 🌿 les sacs en toile : un must have, pour en finir avec les sacs en plastique et les emballages jetables. On y glisse tout ce que l’on achète en VRAC : légumes (idéalement de saison, origine France et issus de l'agriculture raisonnée), denrées sèches, etc. . 🌿 les tupperwares en verre (bien plus résistants et sains que ceux en plastique !) : pour mettre les denrées périssables et molles en VRAC qui ne vont pas dans les sacs en toile (fromage à la coupe, fruits ou légumes mous, etc). . 🌿 les bocaux et bouteilles en verre : pour ranger tout ce que vous achetez en vrac dans la cuisine (pâtes, riz, légumineuses, herbes séchées…) ou stocker ce qui est liquide (huile, eau du robinet). . 🌿 les boîtes en métal : si vous ne pouvez pas tout acheter en vrac, privilégiez l’achat de produits avec des contenants en métal (plus facilement recyclables) comme le thé, plutôt qu’en sachets individuels en plastique (non recyclables). . 🌿 la cafetière italienne : pour dire adieu aux capsules (véritable désastre écologique) ou aux filtres en papier. On y glisse un peu d’eau et du café en vrac (vendu dans une boîte en métal comme le thé) et le tour est joué. Avec l’arôme en sus ! Evidemment, on choisit du café équitable (pareil pour le thé) ou on le remplace par de la chicoré, qui pousse en France. . 🌿 les couverts en bois : plus durables et non nocifs pour la santé contrairement à ceux en plastique. (Le plastique étant fabriqué en grande partie à base de pétrole, il diffuse des perturbateurs endocriniens dans la nourriture au contact de la chaleur - d’où l’importance de bannir aussi les tupperwares en plastique). . Et vous, quelles sont vos astuces zéro déchet dans la cuisine ? Envoyez-nous vos recettes, photos, vidéos par mail à thebreakawaychallenge@gmail.com ou en message privé ! . #thebreakawaychallenge #lesmainsdanslesable #zerowaste #kitchen #kitchentips #nomorewaste #freefromplastic #plasticfree #savetheplanet #stopwaiting #savetheocean #protecttheocean #sacentoile #wood #glass #vrac #freekitchen #minimalistkitchen #minimalism #tupperware #italiancoffeemachine

A post shared by The Breakaway Challenge (@thebreakawaychallenge) on

Elles invitent aussi ceux qui les suivent sur les réseaux sociaux (Facebook ou Instagram) à venir pédaler avec elle sur une partie du trajet, ce lundi, ou à un nettoyage de plage, ce mercredi. Et pour ceux qui ne sont pas sur leur chemin, une cagnotte en ligne est disponible. L'objectif était de récolter 1 000 €. La somme est déjà atteinte avant même le départ.

Le trajet

  • 11 août : La Rochelle > Jard-sur-mer
  • 12 août : Jard-sur-mer > Saint-Urbain
  • 13 août : Saint-Urbain > Saint-Brévins-les-pins
  • 14 août : Saint-Brévins-les-pins > Piriac-sur-mer
  • 15 août : Piriac-sur-mer > Vannes