Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La sécheresse est fatale pour certains arbres dans l'Yonne

-
Par , , France Bleu Auxerre

La forêt réagit aux phénomènes climatiques. Les épisodes de canicule et de sécheresse de ces dernières semaines ont eu un impact sur les 220 000 hectares de forêts de l'Yonne.

Les épicéas attaqués par la secheresse à Merry-la-Vallée
Les épicéas attaqués par la secheresse à Merry-la-Vallée © Radio France - Thierry Boulant

Auxerre, France

Les conséquences sont plus ou moins sérieuses selon les essences. Les résineux, par exemple, ont plus de soucis pour s'adapter et notamment les épicéas, que la sécheresse fragilise. Une fragilité qui leur est fatale explique Nadia Barruche, du département santé des forêts, un réseau en charge de leur surveillance sanitaire au sein du centre régional de la propriété forestière."Quand l'épicéa manque d'eau, il y a un moment donné où il émet des signaux de détresse. Sachant qu'il faut aux résineux à peu près 250 millimètres d'eau en période estivale."

Des feuilles de chataigner brulées par la canicule - Radio France
Des feuilles de chataigner brulées par la canicule © Radio France - Thierry Boulant

Des insectes redoutables 

"Les arbres émettent des signaux de détresse parce qu’ils ont soif " poursuit Nadia Barruche. "Il y a des insectes _spécifiques, les scolytes, qui sont programmés à ces signaux de détresse_. A partir du moment où ils voient que les arbres ne se défendent pas et n'émettent pas beaucoup de résine, ils appellent leurs copains et organisent des attaques massives. Une fois que les feuilles rougissent et tombent c'est fichu, l'arbre est complètement colonisé." Les scolytes sont de petits insectes xylophages (c'est-à-dire qui se nourrissent de bois), dont la longueur varie entre 2 et 7 mm, de couleur noire ou brune.

Nadia Barruche - Radio France
Nadia Barruche © Radio France - Thierry Boulant

l'arbre émet des signaux de détresse et les insectes en profitent

C'est comme si les feuilles étaient passées dans un séchoir

A la sortie de Merry-la-Vallée, on voit une colline apparente et des arbres dont les feuilles ont jauni : "on voit toute la colline en face" remarque Nadia Barruche "avec des teintes automnales qui au 20 août ne sont pas normales et ça c'est typiquement la chaleur. C'est un peu comme si les feuilles étaient passées dans un séchoir." 

Ce jaunissement prématuré n'est pas forcément inquiétant, d'autres stigmates le sont plus : "la couleur c'est effectivement l'effet canicule, la brûlure. Après, une feuille flétrie c'est autre chose. C'est un manque d'eau. _L’effet sécheresse lui estun effet cumulatifà long terme_."

L'épicéa n'a plus vraiment d'avenir dans l’Yonne

Les feuillus,comme le chêne par exemple, parviennent à aller chercher l'eau plus profondément. Les résineux ont beaucoup plus de mal et ces épisodes de sécheresse les fragilisent face à cet insecte redoutable qu'est le scolyte. Avec ces phénomènes, l'épicéa n'a plus vraiment d'avenir dans l’Yonne, c'est finalement la correction d'une erreur humaine, avoir voulu planter un arbre de moyenne montagne, chez nous, en plaine.

L'épicéa n'a plus vraiment d'avenir dans l'Yonne

Choix de la station

France Bleu