Climat – Environnement

La sécheresse s'installe à Toulouse et en Haute-Garonne

Par Magalie Lacombe et Stéphane Garcia, France Bleu Toulouse mardi 1 novembre 2016 à 18:02

"Depuis 4 mois, on est systématiquement en déficit de pluie" explique Pascal Bourreau, prévisionniste chez Météo France
"Depuis 4 mois, on est systématiquement en déficit de pluie" explique Pascal Bourreau, prévisionniste chez Météo France © Radio France - Stéphanie Mora

Début octobre, Pascal Mailhos, le préfet de Haute-Garonne a envisagé des mesures de restriction d'eau si la sécheresse se poursuivait. On est dans une situation difficile mais pas exceptionnelle, selon Météo France.

0.3 degrés de plus que les normales de saison : voilà ce que le mois d'octobre qui vient de s'achever nous a réservé en Haute-Garonne. Il a fait jusqu'à 28 degrés, la semaine dernière, à Saint-Gaudens, dans le sud du département.

Le préfet de Haute-Garonne a mis en garde, dès le début du mois d'octobre, sur l'obligation éventuelle de prendre des mesures de restrictions, y compris à destination des particuliers pour économiser nos réserves d'eau bien malmenées, ces dernières semaines.

Sur l'ensemble de la région, il plu seulement à deux reprises de manière significative sur la plaine toulousaine comme sur le relief du Luchonnais (...) Sur les quatre derniers mois, on a un déficit de l'ordre de 50% et ce qui est remarquable, c'est que ce déficit est aussi important sur l'ensemble de la chaîne pyrénéenne, selon Pascal Bourreau, prévisionniste à Météo France

Le retour de la pluie, ce week-end

Dans les secteurs de Boulogne-sur-Gesse, de la Gimone ou de la Save, par exemple, au-dessus de Saint-Gaudens, les prélèvements dans les cours d'eau sont interdits pour l'agriculture ou pour tout autre usage. Météo France prévoit toutefois le retour de la pluie pour la fin de la semaine.

Et Pascal Bourreau, le prévisionniste d'assurer que les températures vont baisser et les premières chutes de neige sont attendues d'ici 8 à 10 jours sur les Pyrénées

► Le reportage de Stéphane Garcia auprès des jardiniers amateurs et professionnels qui souffrent de ce phénomène de sécheresse qui revient de plus en plus régulièrement dans la région.

Les jardiniers haut-garonnais face à la sécheresse