Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

"La sécurité de la centrale nucléaire de Cattenom est satisfaisante"

L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a rendu son avis sur la sécurité nucléaire du parc français. Pas d'inquiétude à avoir vis-à-vis de la sécurité de la centrale de Cattenom en Moselle.

Les 4 réacteurs de la centrale de Cattenom
Les 4 réacteurs de la centrale de Cattenom © Maxppp - JULIEN WARNAND/EPA/Newscom/MaxPPP

Cattenom, France

"La sécurité de la centrale de Cattenom se situe dans la moyenne de sûreté des autres sites du parc nucléaire français", selon l'autorité de sûreté nucléaire (ASN). Pas d'inquiétude à avoir vis-à-vis de la centrale mosellane pour l'autorité qui assure au nom de l'état le contrôle du nucléaire pour protéger le public. Elle rendait aujourd'hui son rapport sur l'état du nucléaire pour l'année 2018.  Sur le site de Cattenom (Moselle), une cinquantaine d’événements significatifs (ou accidents) ont été signalés dans l'année. C'est sensiblement la même chose que l'année dernière. Parmi eux, 48 sont de niveau 0 (sur une échelle de gravité allant de 0 à 8) et 4 de niveau 1. Il n'y a pas eu d'incidents de niveau 2 alors qu'il y en avait eu 2 en 2017.  

Cependant, l'ASN pointe du doigt plusieurs manquements à Cattenom. Des écarts ont été signalés lors d'opérations de maintenance des équipements sur la centrale. L'ASN a remarqué des manques de sécurité ou de rigueur que ce soit de la part "des équipes de la centrale ou des prestataires qui agissent sur le site". Pourtant, fin 2017, un plan d'action avait été mis en place pour assurer la bonne tenue de ces opérations. Pour l'année 2019, l'autorité exige que les efforts se poursuivent, en terme de rigueur ou de maîtrise. 

Sur le volet "protection de l'environnement", l'ASN considère que des efforts entrepris pour atteindre la conformité environnementale attendue ont été effectués. Reste à renforcer "la culture concernant la protection de l'environnement pour mieux prevenir les déversements accidentels". 

Pierre Bois - Chef de la division Strasbourg à l'ASN

Sur Fessenheim, l'ASN assure que l'arrêt des réacteurs devrait avoir lieu mi-mai 2020. "Rien ne nous permet de douter de ces dates", assure Pierre Bois, de l'ASN Strasbourg, "même si aucun acte juridique formel n'a été déposé concernant l'arrêt définitif des réacteurs".