Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La situation des nappes phréatiques de la Creuse est très inquiétante

mercredi 20 mars 2019 à 18:51 Par Benjamin Billot, France Bleu Creuse

A cause des faibles précipitations de cet hiver, il y a très peu d'eau dans nos sous-sols, sur les trois-quarts du département, le niveau d'eau est le pire jamais enregistré.

Sécheresse (photo d'illustration)
Sécheresse (photo d'illustration) © Maxppp - Cyril Frionnet

Creuse, France

Après la sécheresse historique de l'an dernier, personne n'a envie de revivre un été catastrophique en Creuse. C'est pourtant ce qui pourrait arriver si l'eau ne tombe pas en quantité pendant les trois mois qui viennent. Il n'a pas plu beaucoup cet hiver et les nappes ne se sont pas correctement rechargées. 

Les mesures sont réalisées par le Bureau de recherche géologique et minière. Ils ont 13 capteurs en Creuse, certains posés depuis environ 30 ans, d'autres depuis 15 ans, et les trois-quarts de ces capteurs sont au niveau le plus bas jamais enregistré. La situation est notamment inquiétante sur les bassins du Cher, de la Gartempe, de la Creuse, mais tout le département est globalement concerné. 

Des nappes qui se remplissent et qui se vident rapidement

Les nappes phréatiques sont mises à contribution pour l'eau potable, pour l'alimentation des animaux et pour le débit des rivières. Si elles ne se rechargent pas d'ici le mois de juin, l'été sera difficile. En Creuse, ces nappes n'ont pas une grande capacité, à cause de la nature granitique de notre sous-sol, elles se remplissent donc vite, mais se vident tout aussi rapidement. 

La préfecture de la Creuse a mis le département en vigilance sécheresse depuis le 15 mars, pour suivre la situation et anticiper un futur manque d'eau, mais sans restriction d'usage de l'eau.