Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La station ariégeoise des Monts d’Olmes mesure les effets du réchauffement climatique

-
Par , France Bleu Occitanie

Selon une étude de climatologues français et espagnols, les températures pourraient monter de 4° et la neige diminuer de moitié d’ici 2050 sur les Pyrénées. Une menace qui inquiète dans la station de sport d’hivers des Monts d’Olmes en Ariège.

80 canons à neige à la station des Mont d'Olmes pour compenser le réchauffement et le manque de neige
80 canons à neige à la station des Mont d'Olmes pour compenser le réchauffement et le manque de neige © Radio France - Olivier Lebrun

Les Monts d'Olmes, Montferrier, France

Le réchauffement climatique se confirme dans les Pyrénées, et la tendance devrait s'accentuer dans les prochaines décennies. C'est le constat alarmant d'une étude conjointe de climatologues français, espagnols et andorrans. 

Moitié moins de neige

Selon les conclusions du projet Climpy, la hausse des températures pourrait atteindre 4° en 2050 et augmenter de 7° à la fin du siècle. Dans les Pyrénées centrales, à une altitude de 1 800 m, l'épaisseur moyenne de la neige pourrait diminuer de moitié d'ici 2050 , tandis que la période de neige continue au sol se réduirait de plus d'un mois.

Les stations en danger ?

En montagne, le climat a déjà changé. « On constate que la forêt de feuillus a tendance à remonter de plus en plus haut, explique  Alain Barou, chef d'exploitation à la station des Monts-D'Olmes dans l'Ariège. 

On a même vu arriver les cigales aux Monts d’Olmes à 1500 mètres d'altitude, ce qui n’était pas le cas il y a une dizaine d’années. 

« On a toujours de la neige, mais la fréquence des saisons moins bien enneigées augmente. C’est inquiétant, si les stations de ski demain ne peuvent plus marcher, que vont devenir les gens, la montagne va continuer de se désertifier. "

Alain Barou - chef d'exploitation à la station des Monts-D'Olmes

Les employés de la station réparent la chenillette de la dameuse avant l'hiver - Radio France
Les employés de la station réparent la chenillette de la dameuse avant l'hiver © Radio France - Olivier Lebrun

Les Monts d’Olmes, c’est 130 emplois saisonniers chaque hiver, 15 emplois à l’année. La station de l’Ariège  tente de prévenir ce défi du réchauffement climatique que ne nie pas le directeur de la station.

« Quand on voit aujourd’hui le niveau du glacier de l’Aneto, c’est sûr, le réchauffement est là - reconnait Jean Claude Montané - mais la neige elle tombe. Et ce réchauffement, il est compensé depuis quelques temps par les progrès technologiques. Les canons à neige maintenant sont très performants, ils travaillent même pour certains en température positive. Il y a aussi une meilleure préparation des pistes. Les études scientifiques, ne vais pas les nier, il y a moins de neige, il y a un réchauffement, mais nous on se prépare à pallier à ce manque de neige, je crois nous en avons encore pour quelques années encore de ski. »

Les habitants de la vallée et les employés de la stations constatent les effets du réchauffement

La station des Monts d’Olmes a déjà 80 canons à neige. En trois ans , elle a investi 1 million d’€ pour automatiser les canons et remodeler les pistes.

Des dépenses critiquées par certains. Alain tient un centre de vacances pour classes de neige dans la vallée. Il estime qu’il est urgent de réfléchir à cette nouvelle donne. « Tout miser sur le tourisme et les sports d’hivers, je pense que c’est une erreur. On fait l’autruche comme toujours, on ne prépare pas le moment où des stations ne vont plus fonctionner, quand elles devront fermer. Qu’est ce qu’on va faire des installations, qu’est ce qu’on va faire des gens ? »

En Février dernier , un rapport de la Cour des Comptes sermonnait les stations de ski, accusées de ne pas apporter les bonnes réponses au défi du réchauffement climatique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu