Climat – Environnement

La station de ski du col de Jau toujours pas demantelée, plus de 10 ans après sa fermeture

Par Sébastien Berriot, France Bleu Roussillon dimanche 18 octobre 2015 à 22:51

Le tire-fesses est entrain de rouiller au bas des pistes
Le tire-fesses est entrain de rouiller au bas des pistes © Radio France - Sébastien Berriot

La petite station de ski du col de Jau sur les hauteurs de la commune de Mosset (Pyrénées-Orientales) est toujours en l'état plus de 10 ans après sa fermeture : le maire Henri Sentenac voudrait démanteler les installations qui rouillent au milieu de la forêt.

Une station de ski qui est fermée depuis le début des années 2000 mais qui n'a jamais été démantelée : ça se passe dans la petite commune de Mosset-en-Conflent et il s'agit de l'ancienne station de ski du col de Jau, à la frontière avec l'Aude.

PLus de 10 ans après la fermeture de la station le panneau n'a jamais été enlevé - Radio France
PLus de 10 ans après la fermeture de la station le panneau n'a jamais été enlevé © Radio France - Sébastien Berriot

Plus de 10 ans après la fermeture, tout le matériel continue de rouiller en pleine forêt : une dizaine de pylônes en fer, des câbles aériens et un tire-fesse en l'état avec ses perches.

Des installations qui nuisent au paysage, mais qui constituent aussi un danger mortel pour les oiseaux.

Les pylônes du tire-fesse sont toujours en l'état avec les câbles aériens - Radio France
Les pylônes du tire-fesse sont toujours en l'état avec les câbles aériens © Radio France - Sébastien Berriot

Le maire de Mosset Henri Sentenac avait tenté une première fois lors d'un précédent mandat de démanteler le tire-fesse mais  il s'était heurté à l'hostilité de son conseil municipal et il n'y avait pas eu de suite.

Le maire de Mosset devant l'ancien batîment de la station - Radio France
Le maire de Mosset devant l'ancien batîment de la station © Radio France - Sébastien Berriot

Le maire souhaite aujourd'hui relancer l'idée. Il affirme qu'avec la revente du pièces métalliques, l'opération n'aurait aucun impact financier pour la commune.

La station de ski se faisait appeler lorsqu'elle fonctionnait la plus petite station  du monde. Elle avait fermé au début des années 2000 pour manque d'enneigement.