Infos

La tempête Qumaira passe sur la Champagne-Ardenne

France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 6 février 2014 à 17:01 Mis à jour le vendredi 7 février 2014 à 10:00

La carte de vigilance météo le 7 février à 10h
La carte de vigilance météo le 7 février à 10h © IDÉ

L'alerte météo au fort coup de vent et aux crues est levée en Champagne-Ardenne. Elle reste valable dans le Nord-Pas de Calais, en Picardie et dans une partie de la Bretagne.

L'alerte orange est maintenue pour six départements en France  (notamment dans le Nord-Pas de Calais et en Picardie). Le Morbihan et le Finistère sont en rouge pour l'alerte aux crues.

La vigilance est levée ce vendredi matin sur la Marne et les Ardennes cependant des pointes à 106 km/h ont été enregistrés sur Prunay, et 90 km/h sur Givet.

Pour l'essentiel, la tempête Qumaira a surtout provoqué des pannes de courants. Dans le secteur d'Épernay sur les communes de Festigny, Levrigny et Mareuil-le-Port, 100 clients sont privés d'élecricité, après qu'un câble soit tombé au sol. Un peu plus tôt c'était sur les communes de Joncquery et de Chatillon-sur-Marne où 200 clients ont été privés de courant pour les mêmes raisons. Dans les Ardennes, ce sont 300 foyers de Beauceval, Briancourt et Vrigne-aux-Bois qui sont privés d'électricité. ERDF rapelle de ne toucher sous aucun prétexte les câbles qui tombent au sol. Le courant doit être rétabli d'ici le début de l'après-midi.

Les pompiers de la Marne sont beaucoup intervenus ce vendredi matin pour retirer des arbres couchés sur les routes ou pour des tuiles qui menacent de tomber. Un morceau d'un toit d'une crèche à Reims doit être retiré car il menace de s'envoler. À Reims, l'école primaire Emile Zola ne peut pas accueillir les enfants ce vendredi matin car des vitres ont été brisées par des bourrasques. En revanche dans les Ardennes, les pompiers ne font état d'aucune intervention liée la tempête.Par mesure de précaution, la ville de Reims a fermé tous ses parcs et jardins jusqu'à samedi.

Écoutez France Bleu Champagne-Ardenne pour connaître la situation.

Partager sur :