Climat – Environnement

La vague de froid s'installe sur la France

Par La rédaction de France Bleu, France Bleu mardi 17 janvier 2017 à 9:12 Mis à jour le mardi 17 janvier 2017 à 11:07

Sur un pont et sous la neige, à Lyon le 16 janvier 2017
Sur un pont et sous la neige, à Lyon le 16 janvier 2017 © AFP - Philippe Desmazes

La "vague de froid" la plus intense que la France a connu depuis 2012 a commencé à s'installer ce mardi. Elle devrait durer plusieurs jours. Le courant pourrait être coupé dans une vingtaine de sites industriels gourmands en énergie, pour faire face à l'augmentation des besoins en électricité.

Alimentée par un air glacial et sec venu d'Europe centrale, une vague de froid arrive mardi par le nord-est et s'accentuera encore mercredi, en outre renforcée par la bise, annonce Météo France.

Presque une semaine de températures négatives

En journée le thermomètre aura du mal à franchir 1°C. Avec le vent, le ressenti sera même de -9 à -10 dans la capitale mercredi. Ce jour-là, on attend -6 à Orléans, mais aussi -9 à Tarbes ou -4 à Biarritz (à peine 0 à 2 en journée). Avec le vent ce sera une impression de -14 à Orléans, Reims... "C'est une pellicule d'air froid qui finit par s'installer", résume le prévisionniste Frédéric Nathan, évoquant une durée possible de six jours. Cependant, son "intensité devrait être relativement modérée", par rapport à la vague de froid de février 2012, ajoute-t-il. Cette année-là, l'épisode avait duré deux semaines et battu de nombreux records.

- - Visactu
- © Visactu

Quand parle-t-on de vague de froid ?

Une vague de froid se caractérise par un temps froid qui dure au moins deux jours consécutifs, avec des températures qui atteignent des valeurs "nettement inférieures aux normales saisonnières de la région concernée", explique Météo France. La température ressentie, dépend de la perception physiologique de chacun, ainsi que des conditions atmosphériques. La sensation de froid est plus vive par exemple s'il s'accompagne de vent, en raison d'un phénomène appelé le refroidissement éolien. Ainsi, dans le nord-est, une température de -10°C conjuguée à une bise de 50 km/h, "donnera lieu à un ressenti de -20°C environ". Le vent de nord-est accentuera encore la sensation de froid.

Le gouvernement mobilisé

Face à cette offensive du froid, le gouvernement a mis en place un "pilotage national quotidien" pour anticiper au mieux les besoins, a annoncé Matignon.Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a appelé les collectivités locales et les associations à mettre à disposition des gymnases, des salles communales, des accueils de jour, pour les personnes sans abri. La sécurité civile, la police, la gendarmerie et les sapeurs-pompiers sont également sur le pont.

Les besoins en électricité seront assurés mardi, assure RTE

Bien que le froid risque d'entraîner une hausse de la consommation d'électricité, les Français utilisant massivement du chauffage électrique, "il n'y a pas de coupures programmées", a indiqué le gestionnaire du réseau de transport d'électricité, RTE, qui avait expliqué vendredi dernier qu'il pourrait cependant être contraint de déclencher des mesures exceptionnelles. Cela pourrait être le cas mercredi.

En revanche à 20h ce lundi, RTE assurait que les besoins en électricité en France seraient assurés pour la journée de mardi. Le gestionnaire prévoyait une consommation de 91.300 mégawatts mardi à 19h, heure de pointe, quand les Français regagnent leur domicile et poussent le chauffage. Cette valeur a été révisée à la baisse par rapport aux 93.400 MW qui étaient anticipés vendredi. Le gestionnaire du réseau peut éventuellement interrompre temporairement la consommation de 21 sites. L’économie réalisée peut atteindre quelque 1500 MW. RTE peut baisser la tension de 5 % sans couper l’alimentation électrique des Français, économisant par aillleurs 4.000 MW.

En Corse, de nombreuses écoles fermées ce mardi, à cause de la neige

Les deux départements corses étaient toujours lundi soir en vigilance météo orange neige et verglas. En raison de ces conditions climatiques, les autorités ont décidé que les établissements scolaires resteront fermés mardi, sauf à Ajaccio et Bastia. Les transports scolaires sont également suspendus pour la journée de mardi. Et en Corse-du-Sud, les poids lourds avaient interdiction de circuler à partir de 19h lundi soir, et pour toute la journée de mardi.

PHOTOS - La Corse sous un manteau de neige