Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La Vilaine à un niveau très bas en Bretagne : une situation jugée critique

mardi 21 novembre 2017 à 18:29 Par Loïck Guellec, France Bleu Armorique

Ce n'est pas la sécheresse en Haute-Bretagne mais la situation s'en rapproche malgré tout. Comme l'an dernier, le débit de la Vilaine est au seuil réglementaire minimal en amont de Rennes. Une rivière placée sous haute surveillance.

Débit très faible de la Vilaine à Châteaubourg
Débit très faible de la Vilaine à Châteaubourg © Radio France - Loïck Guellec

Châteaubourg, France

Le débit de la Vilaine est en ce moment au seuil minimal réglementaire, seulement 1 mètre cube seconde à Châteaubourg, en amont de Rennes. Les débits des trois barrages, la Haute-Vilaine, la Vallière et la Cantache, devraient être en train de remonter en cette fin d'automne ce qui n'est pas le cas. Pourtant, jusqu'en février, nous entrons dans une période de reconstitution des niveaux d'eau, mais comme l'an dernier on risque d'avoir des débits faibles.

Pas de menaces pour l'eau potable

Malgré tout il n'y a pas de risques à moyen terme pour l'alimentation en eau potable car les réserves sont importantes assure-t-on du côté de l'opérateur Veolia. En l'absence de nappes phréatiques en Bretagne, les eaux de surface constituent la principale source d'eau potable pour la population. Mais ces dernières semaines la consommation augmente notamment de la part d'agriculteurs qui ne peuvent plus utiliser leurs forages personnels car ils sont à sec. Selon Auguste Fauvel président du syndicat mixte des eaux de la Vallière, "on pourrait demander au préfet d'Ille-et-Vilaine l'autorisation de réduire nos lâchers d'eau des barrages si cette situation dure encore un mois" afin de consolider les réserves.

Un vélo dans une Vilaine très basse à Rennes - Radio France
Un vélo dans une Vilaine très basse à Rennes © Radio France - Christine Zazial

Inquiétudes pour les pêcheurs

"Il y a très peu d'oxygène dans l'eau en ce moment, les poissons ont du mal à survivre" explique Aurélien Lagarosse moniteur à Bretagne-Pêche-Concept, "on a eu beaucoup de mortalité de poissons sur la Vilaine en amont de Rennes". Même si Météo France prévoit de la pluie pour vendredi, "il faudrait deux mois complets de pluie tous les jours pour retrouver des niveaux d'eau acceptables" conclut Aurélien Lagarosse.