Société

La ville de Perpignan déclare la guerre à la saleté

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon et France Bleu jeudi 24 septembre 2015 à 17:57

Une centaine de PV en six mois pour déjections canines non ramassées.
Une centaine de PV en six mois pour déjections canines non ramassées. © Max PPP

Les propriétaires de chiens qui ne ramassent pas les déjections canines, mais aussi les habitants qui laissent tout et n'importe quoi sur les trottoirs vont être verbalisés. L'amende s'élève à 68 euros. Un force spéciale vient d'être créée pour traquer ceux qui salissent la ville.

Perpignan va verbaliser tous ceux qui polluent les trottoirs. 

Depuis le printemps dernier, 150 procès verbaux ont été dressés pour déjections canines non ramassées. Le mairie rappelle qu'elle a mis en place 36 canisettes dans tous les quartiers. Ce sont des zones réservées pour les besoins des chiens.

Cette fois la municipalité va aussi s'attaquer aux déchets que certains laissent négligemment sur les trottoirs. Elle vient de créer la F.A.P. la Force d'Actions Propreté, avec des agents qui ne travailleront et enquêteront sur ces poubelles et détritus sauvages.

Ils vont ouvrir les poubelles, chercher un nom ou une adresse sur un papier ou une enveloppe pour identifier les contrevenants, et les verbaliser. La force de frappe a déjà sévi. Elle a verbalisé des habitants qui ont laissé de vieux fauteuils sur le trottoir lors d'un déménagement. 

"Ce genre de comportement touche toutes les classes sociales, aussi bien des avocats, policiers ou encore enseignants." (Alain Gebhart, adjoint à la propreté de Perpignan)

Quelque 170 agents sont affectés au service nettoyage, mais la propreté est l'affaire de tous et l'affaire de chacun.

"Il faut aussi balayer devant sa porte et ne pas attendre que quelqu'un le fasse." (Jean Marc Pujol, maire de Perpignan)

Les habitants doivent aussi mieux trier les déchets. Un exemple tout simple : un appareil électroménager qui ne fonctionne plus, un jouet dont on veut se débarrasser,  il ne faut pas le jeter ainsi, il faut prendre la peine d'enlever les piles et de les déposer dans des casiers de récupération qu'on trouve un peu partout, notamment dans les grandes surfaces.

Alors pour que les gens comprennent, on touche leur point faible, leur porte-monnaie. Outre l'amende de 68 euros, les contrevenants devront aussi débarrasser leurs détritus et nettoyer les trottoirs. 

La mairie organise une journée de sensibilisation à la propreté tout ce samedi place de la Victoire à Perpignan. Pour inciter les gens à venir, il y aura des jeux et des cadeaux à la clés.