Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Climat – Environnement

Lac d’Annecy : le marnage volontaire va être expérimenté, une aubaine pour les roselières

mardi 12 mars 2019 à 23:15 Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Le Syndicat mixte du lac d’Annecy (Sila) a annoncé le lancement, fin mars, d’une expérimentation de marnage. Cette variation volontaire du niveau de l’eau suivant les saisons doit permettre de contrer les effets d’une éventuelle sécheresse tout en favorisant le développement des roselières.

Les roselières du lac d'Annecy sont des espaces protégés. Le marnage volontaire qui sera testé dès la fin mars devrait favoriser leur développement.
Les roselières du lac d'Annecy sont des espaces protégés. Le marnage volontaire qui sera testé dès la fin mars devrait favoriser leur développement. © Radio France - Richard Vivion

Haute-Savoie, France

Terminée la doctrine de la cote "0.80" (la hauteur du lac mesurée à l’échelle de lecture du Pont de la Halle à Annecy). Le Syndicat mixte du lac d’Annecy a annoncé, en accord avec l’Etat (propriétaire du lac), le début d’une expérimentation de marnage volontaire. Ce test débutera dès la fin du mois de mars. "Les événements caniculaires de ces dernières années ont engendré une baisse du niveau du lac nettement supérieure à celle préconisée pour le marnage écologique, visé à l’étude de 2014, levant ainsi les inquiétudes qui pouvaient subsister notamment sur l’aspect visuel du lac et les odeurs", indique dans un communiqué le Sila. 

L’expérimentation de marnage se déroulera en plusieurs phases (et selon les conditions météorologiques) :

  • Du 15 mars au 1er juin : cote de référence de 0.80 m
  • Du 1er juin au 1er septembre : remontée et maintien du niveau d’eau à la cote 0.90 m
  • Du 1er septembre au 15 novembre : baisse et maintien du niveau d’eau à la côte 0.60 m (cette baisse demeure mesurée, notamment par rapport à l’automne 2018, où pour rappel la sécheresse avait provoqué une diminution du niveau du lac jusqu’à la cote 0.01 m)
  • Du 15 novembre au 1er mars : remontée et maintien du niveau d’eau à la cote 0.90 m,
  • À partir du 1er mars : baisse du niveau de l’eau pour atteindre la cote de référence de 0.80 m
Le marnage volontaire du lac d'Annecy débutera fin mars 2019 (source @Sila)  - Aucun(e)
Le marnage volontaire du lac d'Annecy débutera fin mars 2019 (source @Sila) -

Ce marnage volontaire doit permettre une meilleure régulation du niveau du lac. En conservant avant l’été un niveau plus haut (0.90 m), cela permettra de maintenir un niveau correct, notamment pour les loueurs de bateaux et de pédalos. En revanche, pas de miracle à attendre si l’épisode caniculaire associé à un déficit de pluie comme lors de l’été 2018 se reproduit. "On était déjà à la cote 0,90 m en juin 2018", rappelle Pierre Bruyère le président du Sila. 

Effets positifs sur les roseaux 

Le marnage volontaire aura surtout un effet bénéfique pour les roselières. Faire varier le niveau du lac sur une trentaine de centimètres "a un intérêt écologique indéniable". "Pour que les roseaux puissent reprendre de l’activité, il faut que le niveau baisse", poursuit Pierre Bruyère. Mais pour constater les premiers effets de ce marnage, il faudra être patient. "Ce n’est qu’après plusieurs années de mise en œuvre et de répétition que les effets pourront être perceptibles, préviennent les services du Sila. Les roselières du lac d’Annecy bénéficient d’un suivi scientifique exhaustif réalisé tous les 6 ans environ par le SILA, qui permettra de mesurer les évolutions à long terme."

Ce marnage volontaire est important pour les roseaux et la biodiversité du lac d'Annecy." - Pierre Bruyère, président du Sila

ECOUTEZ Pierre Bruyère, le président du Sila (Syndicat mixte du lac d'Annecy)

À l’issue d’une année de mise en œuvre de ce marnage volontaire, un bilan sera réalisé sur le plan technique, et sur les impacts socio-économiques. Cette évaluation permettra d’envisager la pérennisation de la mesure.