Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Lac d'Hossegor : le recours de la Sepanso rejeté, les travaux de désensablement continuent

-
Par , France Bleu Gascogne

Le tribunal administratif de Pau vient de rejeter une nouvelle demande de suspension des travaux de désensablement du lac d'Hossegor (Landes), déposée par la Sepanso, association environnementale. Par conséquent, les "travaux continuent" fait savoir la communauté de communes MACS.

Les travaux de désensablement du lac d'Hossegor ont débuté en décembre
Les travaux de désensablement du lac d'Hossegor ont débuté en décembre © Radio France - Paul Ferrier

Hossegor, France

Les travaux - très contestés - de désensablement du lac d'Hossegor, dans les Landes, viennent de connaître un nouvel épisode judiciaire. Le tribunal administratif de Pau a rejeté une nouvelle demande de suspension des travaux, déposée par l'association environnementale la Sepanso, a appris ce mercredi France Bleu Gascogne. Par conséquent, les "travaux continuent" fait savoir la communauté de communes MACS.

Dans sa décision le tribunal administratif de Pau estime que la demande de la Sepanso est "irrecevable" sur la forme. En clair, l'association environnementale aurait dû, pour que sa demande soit étudiée par le tribunal, à la fois déposer une requête en référé, en urgence - ce qui a été fait - et à la fois une requête sur le fond de l'affaire, ce qui est manquant. Dans un communiqué l'association prend acte de cette décision et fait savoir qu'elle va poursuivre le combat. "Ce que nous n'avons pas obtenu aujourd'hui, nous espérons l'obtenir demain ou après-demain" déclare Georges Cingal, président de la Sepanso des Landes. Il précise que l'association va dans la foulée déposer une nouvelle requête en urgence devant le tribunal administratif de Pau, assortie cette fois d'une requête sur le fond, pour que la demande soit recevable. 

Le chantier consiste à transférer du sable et des sédiments : en draguant le lac d'Hossegor, pour le désensabler, puis en redéposant les boues, le sable, sur une plage de Capbreton, la plage de Santocha. Ces travaux sont décriés parce qu'ils représentent un risque pour la santé et pour l'environnement selon des associations, ce que conteste la communauté de communes MACS, à l'origine des travaux. 

Dans une première décision, le 21 décembre dernier, le tribunal administratif de Pau avait donné raison à la Sepanso en suspendant les travaux entamés le 12 décembre.  Mais il y a quelques jours, la MACS avait malgré tout annoncé la reprise des travaux à compter du 21 janvier, grâce à un nouvel arrêté préfectoral. Une reprise de travaux illégale selon la Sepanso.