Climat – Environnement

Landes : connaissez-vous votre correspondant des risques naturels ?

Par Nelly Assenat, France Bleu Gascogne mardi 4 octobre 2016 à 17:04

Patricia Cassagne, maire de Lüe et correspondante des risques naturels avec Eric Sallier d'Enedis
Patricia Cassagne, maire de Lüe et correspondante des risques naturels avec Eric Sallier d'Enedis © Radio France - Nelly Assénat

Il en existe un par commune mis en place après la tempête de 2009. Son rôle : faire remonter les problèmes d'électricité auprès d'Enedis (ex ERDF) et renseigner la population sur les coupures de courant.

Vous ne connaissez peut-être pas votre correspondant des risques naturels, pourtant il en existe un par commune dans les Landes depuis la tempête Klaus de 2009. Il s'agit en général d'un élu ou même du maire dans les plus petites communes.

Tous les deux ans depuis la tempête Enedis rassemble ses correspondants dans les Landes afin de leur rappeler leur rôle en cas de crise. La dernière réunion a eu lieu ce mardi 4 octobre 2016 à Labouheyre.

Son rôle : alerter et rassurer

Le correspondant est le relais privilégié d'Enedis sur le terrain. C'est lui qui fait remonter les situations les plus urgentes (quartiers privés d'électricité, personnes en urgence vitale etc.). Enedis dispose de ses coordonnées afin de le joindre immédiatement voire de le prévenir par SMS par exemple en cas de crise sur un secteur bien précis.

"C'est pratiquement vital" pour Daniel Fontaine, le correspondant des risques naturels de Biscarrosse. Il cite par exemple les maisons de retraites ou les personnes malades sous oxygène.

Des correspondants landais qui prennent leur rôle au sérieux, reportage Nelly Assénat

De l'autre côté le correspondant est aussi le relais d'Enedis auprès de la population. Un rôle essentiel pour Patricia Cassagne la maire de Lüe. Elle se souvient lors de la tempête de 2009 : "Les gens voient passer les voitures bleues et se disent qu'ils ne sont toujours pas réparés, comment ça se fait ? Ils restent donc en contact avec nous et on peut les informer", et leur expliquer par exemple l'action des agents Enedis qui consiste d'abord à repérer les situations dans une commune avant d'intervenir.

Il connaît les règles de sécurité

Le correspondant connaît aussi les règles de sécurité, il peut par exemple rassembler les populations dans les "lieux de vie" comme les salles des fêtes, qui seront les premiers réalimentés en électricité.

D'autres réunions des correspondants des risques naturels ont lieu le 6 octobre 2016 à Samadet et le 12 octobre 2016 à Mont-de-Marsan.

Partager sur :