Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Landes : Escource, un territoire à énergie positive en devenir

mercredi 11 novembre 2015 à 6:00 Par Claire Flochel, France Bleu Gascogne

Depuis qu'Escource a signé la charte TEPos (territoire à énergie positive) en 2011, la commune s'efforce de couvrir ses besoins par des ressources renouvelables locales. Plusieurs investissements ont ainsi été faits, et le maire a été invité à participer à la COP21 à Paris.

Affichette à l'entrée d'Escource
Affichette à l'entrée d'Escource © Radio France - Claire Flochel

Escource, France

La petite ville d'Escource, en Haute Lande, a signé en 2011 la charte TEPos (territoire à énergie positive). Depuis, la petite commune de 630 habitants, située entre Sabres et Mimizan, cherche à restreindre le plus possible ses besoins et à les couvrir par des ressources renouvelables locales, en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre. Comme l'explique le maire de la ville, Patrick Sabin : "TEPos, c'est un territoire qui diminue au maximum ses consommations, surtout par l'amélioration énergétique des bâtiments. Et les consommations restantes sont couvertes par des énergies renouvelables."

Reportage à Escource, un TEPos en devenir

Des candélabres solaires et des bâtiments équipés de panneaux qui produisent électricité et eau chaude

Pour cela, la municipalité d'Escource qui a reçue une enveloppe de 500.000 euros de la Région, à utiliser avant fin 2017, a investi. Elle a installé 85 candélabres à panneaux solaire pour éclairer les rues. Des réverbères "complètement autonomes, non reliés au réseau", indique Patrick Sabin.

85 candélabres à panneaux solaires ont été installés à Escource - Radio France
85 candélabres à panneaux solaires ont été installés à Escource © Radio France - Claire Flochel

Autres investissements : des panneaux photovoltaïques et cogénaires ont été posés sur des bâtiments publics, sur le gymnase et le centre aéré. "Ces panneaux de cogénération sur le périscolaire produisent à la fois de l'électricité et de la chaleur. Le panneau cogénaire fabrique deux fois plus d'énergie qu'un panneau solaire, le bâtiment du centre aéré produit donc aujourd'hui plus d'énergie qu'il n'en consomme", explique avec fierté le maire d'Escource ; le surplus d'énergie étant distribué vers d'autre bâtiments municipaux. 

Le centre aéré d'Escource équipé de de panneaux cogénaires - Radio France
Le centre aéré d'Escource équipé de de panneaux cogénaires © Radio France - Claire Flochel

Un fond d'investissement citoyen et d'autres projets écolos à l'étude

La communauté de commune dont fait partie Escource a aussi constitué une société d'économie mixte locale : un fond d'investissement auquel les habitants peuvent participer. Les Escourçois deviennent ainsi les actionnaires des projets qu'ils approuvent. Un dynamisme qu'apprécie la majorité de la population : "C'est fabuleux, je trouve ça extraordinaire qu'Escource se serve de l'énergie naturelle, toutes les communes devraient faire pareil", selon une habitante, quand une autre avoue "être très contente d'habiter Escource".

 La municipalité étudie de nouveaux projets, comme la méthanisation des déchets verts ou la production de fruits et légumes bio en circuit court. Et puis, Patrick Sabin, le maire d'Escource, va participer à la COP21, la conférence de l’ONU sur le climat à Paris du 30 novembre au 11 décembre, à laquelle il a été convié.