Infos

Landes : surmortalité de poissons dans la barthe asséchée de Rivière-Saas et Gourby

Par Nelly Assenat et Mireille Fouex, France Bleu Gascogne lundi 12 septembre 2016 à 17:30

Des poissons piégés dans les fossés d'après la Sepanso
Des poissons piégés dans les fossés d'après la Sepanso - Photo Sepanso des Landes

Des dizaines de poissons sont retrouvés morts dans les fossés de la barthe de Rivière en ce moment. L'association écologiste Sepanso dénonce la responsabilité de la municipalité qui aurait selon elle fait creuser les fossés trop profondément.

La SEPANSO parle d'une "situation dramatique de la barthe de Rivière". L'association écologiste s'inquiète de la surmortalité de dizaines de poissons dans la barthe. Pour Georges Cingal, le président de la Sepanso des Landes,  l'explication est simple : les fossés ont été creusés trop profonds, et plus la profondeur est importante, plus la barthe s'assèche vite.

Sécheresse + malfaçons ? 

Ce n'est pas tout  : les pelleteuse n'auraient pas respecté une pente rectiligne vers l'Adour,  mais auraient fait des "creux et de bosses", selon Georges Cingal, "ce qui provoque des flaques qui retiennent les poissons et entraîne une morte certaine".

Georges Cingal veut prouver que le secteur est "sur-creusé" - Aucun(e)
Georges Cingal veut prouver que le secteur est "sur-creusé" - Sepanso des Landes

Zone Natura 2000

Par ailleurs la Sepanso dit avoir constaté que des 4X4 saccageaient le plan d'eau existant alors que les derniers poissons s'asphyxient dans quelques centimètres d'eau boueuse.

L'association écologiste demande au Préfet des Landes de bien vouloir intervenir pour des pêches de sauvegarde des poissons soient organisées. La Sepanso rappelle que la barthe de Rivière fait partie d'une zone Natura 2000 identifiée pour la rareté ou la fragilité de ses espèces sauvages, animales ou végétales, et de leurs habitats.

Le maire de Rivière-Saas et Gourby, Hervé Darrigade, que nous avons joint se dit "extrêmement surpris car (il) n'a vu aucun poisson mort dans les fossés et personne ne lui a rien signalé les jours précédents". Il justifie ses travaux par l'entretien des fossés contre l'envahissement de la jussie, une plante invasive.

Partager sur :