Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lathus-Saint-Remy tente d'effacer les stygmates de la tempête

-
Par , France Bleu Poitou
Lathus-Saint-Rémy, France

Lendemain de tempête à Lathus -Saint-Rémy dans le Sud-Vienne. Hier, les habitants ont tenté d'effacer les stygmates de la tempête Carmen. Une partie de la commune s'est retrouvée dans un couloir de vents violents. Pas de blessés mais pas mal de dégâts matériels

Branchages d'arbres arrachés par la tempête
Branchages d'arbres arrachés par la tempête © Radio France - Isabelle Rivière

Après Carmen, une nouvelle tempête est en approche de la France. Eleanor devrait toucher l'hexagone ce mercredi soir dans la nuit mais le Poitou, contrairement au Nord du pays, devrait être épargné cette fois. Et c'est tant mieux ! car certains Poitevins ont senti le vent passer avant hier, pour le premier jour de l'année. 

Dans le Sud-Vienne, une mini-tornade a traversé la commune de Lathus St Rémy, arrachant pas mal de tuiles au passage, mais aussi des arbres et des fils électriques.

Pas moins de 4 casernes de pompiers sont intervenues dans l'après-midi du 1er janvier 2018 pour sécuriser et mettre hors d'eau les maisons aux toitures abîmées.  Les agents d'Enedis, eux, se sont occupés des poteaux et des câbles électriques pliés ou rompus. Et ils ont travaillé jusque tard, au moins jusqu'à 23h30, d'après les témoins.

L'état de catastrophe naturelle demandé

Le lendemain, mardi 2 janvier 2018, ce sont les habitants qui ont pris le relais : il a fallu bâcher les toitures, trouver des artisans, appeler les assurances. Bref un vrai marathon. Le maire Jacques Compain compte d'ailleurs demander le classement de sa commune en catastrophe naturelle. En attendant, il conseille aux habitants de prendre un maximum de photos des dégâts avant de lancer les réparations, de manière à les fournir ensuite aux assureurs. 

Des stygmates presqu'effacés

A Lathus Saint-Rémy, la plupart des stygmates de la tempête ont été assez vite effacés grâce à l'efficacité des secours, mais au pied des maisons, on aperçoit çà et là, des petits tas de poussières orange, vestiges de tuiles envolées...  En levant la tête, on aperçoit des fils raffistolés en attendant mieux,  et sur un trottoir, un poteau temporaire érigé en remplacement d'un autre en ciment, couché par la tempête. 

Poteau électrique HS après la tempête
Poteau électrique HS après la tempête © Radio France - Isabelle Rivière

Dans la commune, les tronçonneuses ont résonné toute la journée. Quant au téléphone de la mairie, il n'a pas cessé de sonner

Le marathon d'un lendemain de tempête

A Lathus-Saint-Rémy, ce qu'on recherche le plus en ce moment ce sont des couvreurs, mais aussi des élagueurs.  

Chez marie par exemple, le vent a déchiqueté un cèdre bleu haut de 25 mètres. L'arbre, planté par son père en 1932 a été littéralement déchiré ébranché, et les lambeaux emportés par le vent. 

Certaines branches au diamètre épais en tombant ont couché un poteau électrique de ciment sur le trottoir devant la maison. 

"On a eu très peur, mais ça s'est passé très vite, en 2-3, peut-être 5 minutes, raconte Marie. Heureusement personne n'a été blessé, souligne cette habitante.

Pour l'avenir, pas le choix, elle va devoir faire appel à un professionnel pour tronçonner ce qu'il reste de son cèdre bleu. 

Le Cèdre bleu déchiqueté par le vent
Le Cèdre bleu déchiqueté par le vent © Radio France - Isabelle Rivière

Paroles d'habitants

"Le ciel est devenu très très sombre d'un coup, puis on a entendu un grand bruit, un grand coup de vent et on a vu les arbres de la propriété s'envoler"

"On m'a appelé sur la route pour me dire que mon peuplier italien de 40 ans avait été couché. Je pense qu'on se trouvait dans un couloir de vents violents"

"Le van de mes chevaux s'est mis à rouler tout seul sur 30-40 mètres rien que par la force du vent"

"Chez moi, le vent a brisé mon cèdre de 200 ans !"

"L'arbre en tombant a cassé un poteau électrique en ciment. Heureusement, personne ne s'était garé dessous"

"J'ai l'équivalent de 500 mètres carré de toiture au sol, une partie a été endommagé. C'est trop vaste pour bâcher de l'extérieur. Un professionnel est venu et on a sécurisé de l'intérieur, pour empêcher l'eau d'atteindre le plafond"

L'école ne pourra peut-être pas rouvrir lundi

Dans la commune, certains bâtiments publics ont également été touchés par la "mini-tornade". Dans la Maison des associations, le 1er janvier, il y avait un repas. 

"Ceux qui étaient là ont entendu les tuiles s'envoler et le vent s'engouffrer dans la charpente", raconte le maire Jacques Compain. 

Sur le toit de l'école, des trous épars mettent la charpente à nue

L'école de Lathus
L'école de Lathus © Radio France - Isabelle Rivière

Impossible de reprendre les cours dans ces conditions lundi prochain. il faut trouver des artisans de disponibles au plus vite et faire passer les autorités compétentes en matière de sécurité avant de rouvrir l'établissement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess