Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Laval : des odeurs "de porcs" et "d’égouts" agacent certains habitants

mardi 5 juin 2018 à 18:08 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Une réunion publique a lieu ce mercredi soir à Laval, pour expliquer aux riverains des quartiers du Hameau des Bois et du Gravier, ce qui va être entrepris par une société privée pour détecter l’origine des odeurs nauséabondes dans ces quartiers.

Dans le quartier du Gravier à Laval, la station d'épuration fait face à un abattoir
Dans le quartier du Gravier à Laval, la station d'épuration fait face à un abattoir © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

Le sujet des odeurs nauséabondes exaspère plusieurs riverains des quartiers du Hameau des Bois et du Gravier à Laval. Depuis la médiatisation de ce problème en 2016, les réunions de médiation avec la mairie s'enchaînent, le dialogue avec les entreprises du secteur aussi. Dans le quartier du Gravier, des habitants pointent du doigt la station d'épuration du bas des bois, ou encore l'abattoir juste en face et l'entreprise de textiles TDV. Des entreprises contrôlées par les services de l'État régulièrement et qui répondent parfaitement aux normes. Reste que les odeurs sont toujours présentes, surtout lorsqu'il fait chaud et souvent dans la soirée. 

Bernard habite dans la rue du bois de de l'huisserie. "On est obligé de fermer les fenêtres, c'est atroce, on ne peut pas respirer. L'odeur est infecte, ça sent les égouts, toutes les saloperies qu'il y a dans l'air. Ça nous prend la gorge. Ce n'est pas marrant car il faut fermer les fenêtres alors qu'il fait chaud" explique cet habitant. "Ça sent le porc. Pour moi cela vient des cochons dans l'abattoir à côté" poursuit une autre riveraine. 

"Ça sent le porc. Pour moi cela vient des cochons dans l'abattoir à côté"

La société BURGEAP va donc piloter une étude de détection des odeurs dans les prochains jours. Une étude financée en partie par la ville de Laval, l'agglomération et le conseil départemental à hauteur de 30.000 euros. Les opérations seront détaillées ce mercredi soir (18h) à la salle du Tertre, rue Saint-Bernard de Clairvaux (domaine de la Racinière). Quatre entreprises sont également parties prenantes, "essentiellement trois" précise Jean-Pierre Goussin, adjoint au maire en charge de la médiation et de la proximité. "La station d'épuration du bas des bois, l'abattoir et le fabricant de tissu TDV et dans une moindre mesure le laboratoire départemental d'analyses" termine l'élu. 

À LIRE ÉGALEMENT ►► À Laval, une étude pour comprendre d'où viennent les mauvaises odeurs du quartier du Gravier