Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le bilan de l’hiver 2017-2018 : doux et enneigé, selon Serge Taboulot, de Météo France

vendredi 11 mai 2018 à 10:35 Par Lionel Cariou et Élisa Montagnat, France Bleu Isère

Mauvais temps dimanche, retour de la neige en-dessous de 1500 mètres et Saints de glace… Serge Taboulot, chef du Centre Météo local, était l’invité de France Bleu Isère ce vendredi matin.

Cet hiver a été particulièrement enneigé, mais les températures sont au-dessus des normales de saison.
Cet hiver a été particulièrement enneigé, mais les températures sont au-dessus des normales de saison. © Radio France - Véronique Saviuc

Isère, France

Ce week-end de l’Ascension sera marqué par un refroidissement des températures et le retour de la neige en moyenne montagne dimanche, prévient Serge Taboulot, chef du centre Météo France des Alpes du Nord : "Ce vendredi et ce samedi c’est encore un temps quasiment estival avec 25 degrés en plaine et 18 ou 20 degrés en moyenne montagne, mais ce dimanche il y aura un net coup de froid avec pas mal de précipitations et la redescente de la limite pluie-neige quelque part en dessous de 1500 mètres, peut-être même jusque sur le plateau du Vercors."

Un hiver relativement doux

Les températures ont été contrastées en décembre, douces en janvier puis très froides en février. Cet hiver a été exceptionnellement enneigé en montagne, "Un hiver presque record, en tout cas un hiver en haute montagne digne des années 70." selon Serge Taboulot. Pourtant, le météorologue souligne également que "L'hiver a démarré dès fin novembre et ne s’est terminé que fin mars, mais le tout avec une certaine douceur par rapport à un hiver normal : on est bien dans le cadre général du réchauffement des températures."

En effet, sur la saison, les températures ont dépassé les normales de 0.6 °C, et cet hiver se classe au troisième rang des hivers les plus pluvieux depuis 1959, selon Météo France. Ce sont donc les précipitations, particulièrement présentes ces derniers mois, qui ont donné lieu à des couches de neige importantes, mais essentiellement sur les sommets et peu en plaine.

Les Saints de glace, croyance populaire ou réalité scientifique ?

Selon la croyance populaire, l’épisode des Saints de glace (10, 11 et 12 mai) marquent la fin des gelées nocturnes pour les agriculteurs et les jardiniers. Une croyance qui se vérifie aussi dans les observations : "On est dans le domaine du bon sens populaire car ça rejoins une connaissance scientifique assez globale sur la moitié Est de la France, celle qui n’est pas trop soumise à l’influence océanique, en plaine en tout cas."

Serge Taboulot le confirme : "Ces dates de mi-mai sont les dates auxquelles il n’y a presque plus de risque de gel, c’est donc plutôt le repère des jardiniers et paysans. Ce petit coup de froid dimanche sera, cette fois, parce qu’une année n’est pas coutume, dans le calendrier de ces fameux Saints de glace, d’autant qu’il pourrait y avoir un peu de gel lundi matin après ce refroidissement assez net."