Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le Blanc : une épicerie solidaire récolte des fonds en recyclant des gourdes de compote et des stylos

vendredi 9 novembre 2018 à 5:01 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

Au Blanc, une épicerie solidaire a décidé de récolter des fonds... en recyclant ! Elle récupère gourdes de compote et stylos depuis trois ans. Une entreprise est ensuite chargée de les recycler et en contrepartie, elle verse une somme d'argent à l'association et cela l'aide à fonctionner.

Les gourdes de compote deviennent des arrosoirs ou des poubelles.
Les gourdes de compote deviennent des arrosoirs ou des poubelles. © Radio France - Aurore Richard

Le Blanc, France

Au goûter, les parents donnent parfois des petites gourdes de compote aux enfants, elles sont ensuite jetées à la poubelle. Pourtant, elles peuvent aussi être recyclées. C'est ce que propose "Solidago", une association sur la commune du Blanc depuis trois ans. Elle fait la même chose avec les stylos et cela lui permet de récolter des fonds pour faire fonctionner son épicerie solidaire.

Devant le portail de l'association, il y a une boîte aux lettres et à côté, deux boîtes en bois où chacun peut déposer gourdes de compote et stylos. Quand 30 kilos de gourdes sont collectés, ils sont envoyés à TerraCycle, une entreprise de recyclage. Pour les stylos, il faut collecter 20 kilos. 

Ecoles et administrations récupèrent aussi des stylos pour "Solidago"

"Les gourdes sont transformées en plastique, en arrosoir, en poubelle, etc. Alors qu'avant, elles allaient dans les sacs noirs ou elles étaient enfouis", explique Joëlle Rapy, la vice-présidente de Solidago. Les feutres et les stabilo peuvent même devenir des bancs. En les recyclant, cela réduit la quantité de déchets surtout que tout le monde s'y met : particuliers, administrations et la vingtaine d'écoles de la communauté de communes. 

Ce geste écologique rapporte à l'association. "_Cela rapporte un centime par gourde de compote et un centime par stylo usagé. En 2013, on a commencé petit, on a envoyé une trentaine de kilos à l'année et e_n 2018, on en est à 300 kilos pour un gain de 300 euros", souligne Joëlle Rapy. 

Ces fonds servent à acheter des denrées pour l'épicerie : des légumes et fruits frais, de la viande, des conserves, du café, etc. Des produits vraiment moins chers grâce aux dons : "Les 500 grammes de pâtes chez nous sont à neuf centimes. Les bénéficiaires ne paient que 10% de ce qu'ils paieraient réellement dans le commerce", estime Josette Faure, la présidente de l'association. 

L'association a été créée en 2011 et compte désormais une dizaine de bénévoles.  - Radio France
L'association a été créée en 2011 et compte désormais une dizaine de bénévoles. © Radio France - Aurore Richard

Cette épicerie solidaire est destinée à des personnes qui doivent faire face à un coup dur comme une facture ou un arriéré de loyer. L'idée est d'alléger le prix de leurs achats alimentaires ou d'hygiène pour qu'ils puissent résoudre leur problème. C'est le cas pour une vingtaine de familles chaque semaine, elles sont envoyées par des travailleurs sociaux et l'épicerie les aide ensuite pendant deux ou trois mois.

Deux ventes ont lieu chaque semaine : le mercredi matin de 9 heures à 11h30 vet le jeudi après-midi de 14 heures à 16h30. Pour plus de renseignements, vous pouvez joindre l'association sur cette adresse mail : solidays36@hotmail.fr