Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le bout du tunnel pour la crise des déchets en Corse ?

-
Par , , France Bleu RCFM

Le 29 avril prochain, la Corse devrait dévoiler l’implantation géographique de ses futurs sites d’enfouissement des déchets. Plusieurs pistes ont été avancées ce lundi à l’occasion d’une réunion de travail entre les principaux acteurs du dossier.

Crise des déchets : nouvelle réunion à Corte
Crise des déchets : nouvelle réunion à Corte © Radio France - Thibault Quilichini

« Le plan définitif sera annoncé le 29 avril ». François Sargentini, le président de l’Office de l’Environnement de la Corse se veut confiant après la réunion, lundi 8 avril, à Corte entre les différents acteurs travaillant sur le dossier du traitement des déchets ménagers. 

La Corse, qui doit trouver, en urgence, de nouveaux sites d’enfouissement, a découpé son territoire en cinq parties. Trois propositions ont été faites. L’une concerne la commune de Moltifao. Les deux autres demeurent pour l’instant secrètes. « Plusieurs sites ont été proposés. Mais il faut faire des vérifications par rapport à la réglementation » indiquait encore François Sargentini suite à ce dernier rendez-vous. 

Une chose semble acquise : tout le monde semble avoir pris la mesure de la problématique et « chaque territoire qui propose quelques chose est renforcé par son voisin qui en fait autant » précisait François Tatti, le président du SYVADEC. 

La machine semble vouloir se mettre en marche. « Enfin » pourrait-on dire ! Mais dans le Sartenais-Valinco-Taravo, la prudence reste de mise. Anne Labertrandie, la vice-présidente de la communauté de communes attend des confirmations. « Cela fait plusieurs années que des sites sont avancés et qu’au final il ne se passe rien. On espère que la démarche commune va perdurer et aller au-delà des élections municipales » indiquait Anne Labertrandie après les échanges du jour. 

Un projet global sur le grand Ajaccio

La communauté d’agglomération du pays ajaccien et trois autres intercommunalités voisines y ont été de leur proposition. Elles font valoir un projet global, pour un territoire regroupant environ 125 000 habitants. « Nous avons fait la proposition d’un plan complet. Il tient compte des réglementations en vigueur » indiquait Laurent Marcangeli, le président de CAPA. « On pourrait ainsi mettre à disposition deux, voire trois, plateformes de compostage sur le territoire des quatre intercommunalités, un site de stockage et d’enfouissement, mais surtout la création d’un centre de tri et de valorisation sur le territoire d’Ajaccio que nous proposons depuis quatre ans » précisait encore Laurent Marcangeli.

Laurent Marcangeli, le président de la CAPA

L'Etat se dit lui prêt à financer les projets cohérents.

Josiane Chevalier, la préfète de Corse

Tout le monde se retrouvera donc le 29 avril pour, on l’espère, l'annonce d'un plan définitif.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess