Climat – Environnement

Le Calvados s'attaque au frelon asiatique

Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mercredi 4 octobre 2017 à 6:00

Le frelon asiatique est arrivé en France én 2004.
Le frelon asiatique est arrivé en France én 2004. © Maxppp - David Becus

Le département du Calvados se dote à son tour d'un plan de lutte contre le frelon asiatique. Les 17 communautés de communes, d'agglomération ou urbaine se sont mises d'accord pour procéder à la destruction des nids. Le conseil départemental prend en charge une partie du financement.

Dans l'ex Basse Normandie, la Manche est déjà doté d'un plan de lutte contre le frelon asiatique. L'Orne pas encore, et le Calvados l'est depuis quelques jours. Les 17 communautés de communes, d'agglomération ou urbaine se sont mises d'accord pour organiser une lutte efficace contre ce fléau.

Les particuliers qui découvrent un nid doivent d'abord en avertir la commune. Celle-ci le signale sur un portail internet dédié, géré par la communauté de communes qui va organiser sa destruction. Elle coûte en moyenne une centaine d'euros, dont 30% sont pris en charge par le Conseil Départemental. Le reste est réglé par la commune et éventuellement le particulier.

Le frelon asiatique s'attaque maintenant aux étals des poissonniers !

Le frelon asiatique a débarqué en France en 2004, dans le Lot et Garonne, dans un lot de poteries chinoises..! Depuis, il ne cesse de coloniser les départements français. On recense par exemple 6000 nids dans le Finistère. En Normandie, il y en aurait 3000 dans la Manche, qui s'est doté d'un plan de lutte en 2016, 2000 environ dans le Calvados. Le frelon est particulièrement vorace avec les abeilles. Il s'attaque maintenant aux étals des poissonniers. Selon David Philippart, directeur de la FREDON, fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles aux végétaux, "plusieurs marchés de Caen sont concernés par le phénomène, et certains poissonniers ont même dû aller s'installer ailleurs."

Ne jamais détruire un nid soi même : c'est dangereux et inefficace

La destruction des nids est strictement encadrée. Elle doit être faite par des professionnels, avec un insecticide naturel, "une pyrèthre naturelle injectée dans le nid, qui tue les frelons au fur et à mesure de leur arrivée dans le nid et n'est pas nocive pour l'environnement", explique la FREDON. Procéder soi même avec un karcher ou un fusil est non seulement dangereux, mais aussi contreproductif, car tant que les frelons ne sont pas morts, ils reconstruiront leur nid très rapidement, souvent à proximité et en étant beaucoup plus agressifs.