Climat – Environnement

PHOTOS - Le cheval de Barraquand, typique du Vercors, officiellement reconnu comme race

Par Lisa Melia, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu Isère mardi 25 juillet 2017 à 18:23

Le cheval de Barraquand officiellement reconnu comme race
Le cheval de Barraquand officiellement reconnu comme race © Radio France - Lisa Melia

Le petit cheval typique du Vercors vient d'être reconnu comme une race à part entière, par un décret du 18 juillet du ministère de l'Agriculture. Une victoire pour l'association qui le défend.

Au milieu de ses chevaux couleur baie, Sylvain Piltant est ravi. Le président de l'Association nationale du cheval du Vercors de Barraquand savoure la victoire remportée par son association : le 18 juillet dernier, le ministère de l'agriculture reconnaissait officiellement le cheval du Vercors de Barraquand comme une race à part entière.

Cela change tout, explique Sylvain Piltant, basé à Corrençon-en-Vercors : "C'est une vraie marche que l'on vient de franchir. C'est plus de clarté sur le marché du cheval, mais aussi de visibilité. Nous allons pouvoir améliorer le suivi de la race. Une fois que le cheval est reconnu, c'est plus facile de faire vivre la race." L'association est désormais habilité à être organisme de sélection, ce qui lui permet de tenir le livre généalogique du petit montagnard.

Le cheval du Vercors de Barraquand a failli disparaître dans les années 1950 - Radio France
Le cheval du Vercors de Barraquand a failli disparaître dans les années 1950 © Radio France - Lisa Melia

Il a failli disparaître

Petit, rustique, agile... Le Barraquand est forgé par son territoire, parfaitement adapté à la montagne versacomicorienne. La race apparaît au milieu du 18e siècle, en 1760. "Dom Perrier, prieur à l'abbaye de Léoncel dans la Drôme, rêve de créer un haras sur le plateau d'Ambel, pour développer ce cheval local, raconte Sylvain Piltant. C'est en 1900 que Jules Barraquand lance réellement l'élevage du cheval du Vercors et lui donne son nom, en instaurant un mouvement de transhumance entre les plateaux du Vercors sud et la plaine de la Crau."

Sylvain Piltant, président de l'association nationale du cheval du Vercors de Barraquand

Le petit cheval est très utile et correspond tout à fait aux besoins des habitants : il participe au maraîchage, il permet d'aller à la messe le dimanche, au marché le mercredi. Mais dans les années 1950, la mécanisation et la spécialisation agricole auront raison du petit cheval Baie. La race décline et il ne reste quasiment aucun spécimen de Barraquand.

Dans les années 1990, toutefois, un petit-fils de Jules Barraquand décide de redonner vie à la race. Le parc naturel régional du Vercors, l'association de la promotion de l'agriculture du parc et les Haras nationaux d'Annecy donnent naissance à l'association de sauvegarde du cheval du Vercors.

Nous sommes alors en 1995. Aujourd'hui, quelques 200 chevaux peuplent le Vercors et il existe une dizaine d'éleveurs qui se consacrent à la race. Le Vercors gagne en popularité, grâce à sa versatilité : parfait pour les balades en montagne, il plaît aussi aux agriculteurs, qui sont de plus en plus nombreux à revenir aux technique d'antan de la traction animale. Grâce à la reconnaissance du ministère de l'agriculture, le Barraquand semble avoir, de nouveau, de beaux jours devant lui.

Les chevaux sont calmes, dociles et parfaitement adaptés à la montagne - Radio France
Les chevaux sont calmes, dociles et parfaitement adaptés à la montagne © Radio France - Lisa Melia
Depuis le 18 juillet, le Vercors de Barraquand est officiellement reconnu comme race à part entière - Radio France
Depuis le 18 juillet, le Vercors de Barraquand est officiellement reconnu comme race à part entière © Radio France - Lisa Melia
Sylvain Piltant est passionné par le Vercors de Barraquand depuis l'âge de 16 ans - Radio France
Sylvain Piltant est passionné par le Vercors de Barraquand depuis l'âge de 16 ans © Radio France - Lisa Melia