Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le cinéaste Patrice Leconte, signataire de la tribune pour le climat : "Arrêtons de faire des conneries"

mardi 4 septembre 2018 à 14:31 Par Xavier Demagny et Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Signataire de la tribune pour le climat ce lundi dans le quotidien du soir Le Monde, le cinéaste Patrice Leconte explique son choix à France Bleu. Selon lui, "il y a un processus qui s'accélère et il est grand temps d'arrêter de faire des conneries".

Le réalisateur Patrice Leconte, ici en Alsace en 2018.
Le réalisateur Patrice Leconte, ici en Alsace en 2018. © Maxppp -

Drôme, France

Il est l'un des signataires - parmi 200 personnalités : Alain Delon, Catherine Deneuve, Bernard Lavilliers ou bien encore Patti Smith - de la tribune parue lundi dans le journal Le Monde et qui lance un cri d'urgence pour sauver la planète. Le réalisateur Patrice Leconte qui vit une partie de l'année en Drôme provençale a répondu à l'appel de Juliette Binoche et de l’astrophysicien Aurélien Barrau pour une action politique "ferme et immédiate" face au changement climatique, après la démission mardi dernier du ministre de l'écologie, Nicolas Hulot. Entretien avec le cinéaste. 

Vous êtes l'une des 200 personnalités signataires d'une tribune dans Le Monde pour "sauver la planète", vous réclamez une action ferme et immédiate face au changement climatique, pourquoi avoir accepté de signer cet appel ?

Tout simplement parce que refuser serait innommable ! Par rapport à l'écologie, la planète, des tas de gens tirent des sonnettes d'alarme et d'autre disent "on s'en fout, la vie continue, ça va c'est pas grave, le monde continue de tourner, l'homme, la nature, tout le monde s'en est bien sorti au fil des siècles". Mais je ne suis pas sûr que ça continue. Il y a un processus qui s'accélère et il est grand temps d'arrêter de faire des conneries.

Il y a certes quelques scientifiques de premier plan parmi les signataires mais il y a surtout des célébrités du show-biz - Catherine Deneuve, Alain Delon, Patti Smith, Pedro Almodovar et vous-même -, êtes-vous les mieux placés pour interpeller les politiques ?

Sincèrement, quand on fait partie des signataires d'une longue liste, on se dit qu'on a l'impression, un peu, de pisser dans un violon. Parce que les politiques, qu'est-ce qu'ils en ont à foutre que Deneuve, Almodovar et Patrice Leconte signent ce genre de manifeste. Les politiques, ce n'est pas ça qui va les ébranler. Je ne l'ai pas fait pour me donner bonne conscience mais si on ne le fait pas c'est comme si on restait assis sur un tabouret en disant "j'espère que tout ça va s'arranger". Si on participe un peu, même avec une simple signature, c'est déjà ça. 

C'est votre participation à vous ? 

Oui. J'essaie dans ma vie d'avoir un comportement écolo, à mon échelle, de faire attention à plein de trucs basiques. Mais mon seul militantisme, c'est signer cette liste, c'est la seule chsoe que je puisse faire. 

Dire que le sauvetage de la planète est une priorité appelle des mesures impopulaires. Est-ce que un gouvernement, français ou ailleurs, peut le faire ? 

Vous mettez le doigt sur ce qui dérange. Sauver la planète nécessite des mesures impopulaires. Cette simple phrase résume la problématique insoluble de cette histoire, aucun gouvernement n'a envie d'être impopulaire. 

Vous n'attendez pas grand chose du remplacement de Nicolas Hulot ?

Très sincèrement, je lui souhaite bonne chance mais j'avais confiance en Nicolas Hulot. S'il s'est barré du gouvernement c'est parce qu'il s'est rendu compte qu'il n'avait pas les coudées franches alors je ne vois pas pourquoi son remplaçant aurait les coudées plus franches. Donc je ne suis ni serein ni inquiet, mais bonne chance au nouveau qui va ramer comme Nicolas.