Climat – Environnement

Le climatologue limousin Michel Galliot invite la population à des gestes simples contre le réchauffement climatique

Par Nathalie Col, France Bleu Limousin vendredi 23 décembre 2016 à 10:10

Lle climatologue limousin Michel Galliot, expert auprès de l’Observatoire national des effets du réchauffement climatique
Lle climatologue limousin Michel Galliot, expert auprès de l’Observatoire national des effets du réchauffement climatique © Radio France - Jérôme Edant

Alors que 2016 sera l'année la plus chaude depuis 150 ans, chacun de nous peut contribuer à limiter le réchauffement climatique. C'est le message porté ce vendredi par le climatologue limousin Michel Galliot, expert auprès de l’observatoire national des effets du réchauffement climatique.

Invité sur France Bleu Limousin ce vendredi, Michel Galliot confirme d'emblée que 2016 sera bien l'année la plus chaude depuis 150 ans. L'ancien directeur de Méteo France Limoges-Bellegarde et désormais expert auprès de l’observatoire national des effets du réchauffement climatique précise que la hausse est d'environ 1,2 degrés par rapport à la moyenne des températures de 1850.

Il n'est pas trop tard pour limiter le réchauffement climatique

Michel Galliot appelle donc à agir pour éviter que ça empire. Il reconnait qu'il est certes "trop tard pour arrêter le réchauffement climatique, mais il n'est jamais trop tard pour le limiter en prenant des mesures" adéquates. Des engagement ont d'ailleurs été pris lors de la COP 21, conférence sur le climat qui s'est tenue l'an dernier à Paris. Certains ont été confirmés lors de la COP 22 à Marrakech cette année. Toutefois, "les différents engagements des pays ne sont pas suffisants pour limiter le réchauffement à 1,5 degré d’ici 2100" concède le climatologue. D'autant qu'il faut encore que ces engagements soient respectés. Il estime donc que chacun doit apporter sa contribution à cette cause.

Même si le Limousin n'est pas la région la plus touchée par le réchauffement climatique, ses habitants en sont aussi responsables

Si la planète n'a jamais connu de température aussi élevée que cette année, le Limousin n'a en revanche pas connu de record en 2016. Pourtant, nous sommes concernés au même titre que le reste du monde. "Les gaz à effets de serre que vous émettez en limousin sont très vite diffusés sur l’ensemble de la planète" explique Michel Galliot. Pour lui, les efforts doivent donc être partagés pour limiter le réchauffement climatique car "on est tous concernés et on en aura tous les effets."

"Prendre la voiture pour aller chercher sa baguette à 200 mètres, ça ne devrait plus exister" - Michel Galliot

Au niveau individuel de multiples gestes sont possibles ajoute le climatologue, comme "surveiller son chauffage, isoler sa maison et avoir des appareils de chauffage performants. Il faut aussi réfléchir à ses déplacement et utiliser les transports en commun et le covoiturage." Michel Galliot plaide donc pour toutes les formes d'économie d'énergie qui permettront de limiter ce réchauffement climatique de plus en plus préoccupant.

Le climatologue limousin Michel Galliot, expert auprès de l’observatoire national des effets du réchauffement climatique