Climat – Environnement

Le comptage des loups commence dans les Vosges

Par Angeline Demuynck, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu mardi 16 août 2016 à 11:19

Selon les spécialistes du loup, il y aurait une dizaine de prédateurs dans le massif des Vosges
Selon les spécialistes du loup, il y aurait une dizaine de prédateurs dans le massif des Vosges © Maxppp - Maxppp

Combien y a t-il de loups dans le massif vosgien ? Pour répondre à cette question, l'Office national de la Chasse et de la Faune Sauvage lance une opération de comptage par "hurlements provoqués". On vous explique en quoi ça consiste.

Pas facile de repérer les loups vosgiens. L'animal est timide et fuit l'homme. Pour tenter malgré tout de recenser le nombre de prédateurs présents dans le massif,  quatre opérations seront menées d'ici au 6 septembre prochain. Les agents de l'Office national de la Chasse et de la faune sauvage se serviront pour cela de deux techniques : les relevés ADN et les "hurlements provoqués".

Une technique déjà utilisée dans les Vosges en 2013, ainsi que dans les Alpes, sur le Mont Ventoux notamment. Le principe est simple : il suffit d'imiter le hurlement du loup dans un cône de signalisation qui sert de porte-voix. Les prédateurs dans un rayon de 2 à 3 kilomètres ne peuvent pas s'empêcher de répondre. Une stimulation sonore qui permet d'identifier les adultes mais surtout de savoir s'il y a eu reproduction car les bébés loups répondent en jappant et non en hurlant.

Piège à loups ? 

Mais cette année , le comptage s'annonce compliqué : les associations de défense de l'environnement ont en effet l'intention de s'inviter dans ces soirées hurlements et de souffler dans des trompes de chasse. Une façon d'empêcher les loups de répondre. Elles estiment en effet que ce comptage n'a qu'un seul but : établir le nombre de prédateurs à tuer pour empêcher les attaques dans les troupeaux.

Selon les éleveurs de brebis et de moutons, le loup serait responsable d'une cinquantaine d'attaques l'an dernier dans les Vosges.

Partager sur :