Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le conseil municipal de Nice maintient la non-utilisation de produits phytosanitaires dans les cimetières

jeudi 7 juin 2018 à 11:09 Par Jean-Baptiste Marie, France Bleu Azur

Le conseil municipal de la ville de Nice s'est prononcé pour la poursuite de la non-utilisation des produits chimiques. Entre réponses à apporter aux habitants en colère et besoin impérieux de préserver l'environnement.

Le conseil municipal de Nice
Le conseil municipal de Nice © Radio France - Jean-Baptiste Marie

Nice, France

Christian Estrosi a interpellé son conseil municipal sur l'entretien des cimetières de la ville. Le maire de Nice a demandé aux élus de débattre, de se prononcer sur un retour ou non à l'usage de produits phytosanitaires pour entretenir les cimetières. Un point placé à l'ordre du jour après les récents témoignages de Niçois choqués par l'apparition "d'herbes folles" autour des tombes de leurs proches.

Au cours de la séance du conseil, il a été rappelé que les conditions météorologiques ont été défavorables en ce début d'année. Elles ont pu entraîner un retard d'entretien. Les 14 cimetières de la ville de Nice, qui s'étendent sur 66 hectares, sont entretenus par 22 agents municipaux. La fin de l'utilisation des produits chimiques a été voté par le conseil municipal en 2009. Le désherbage est effectué manuellement.

Une ville "zéro phyto"

Après en avoir débattu, les élus de la majorité et de l'opposition ont voté (moins deux abstentions). Ils ont décidé de ne rien changer. La non-utilisation des produits phytosanitaires reste donc la règle au sein des cimetière de la ville de Nice. Les citoyens devront accepter que parfois la nature reprenne ses droits au milieu des sépultures et dans les allées.

Les élus de Nice ont aussi insisté sur l'importance d'informer et d'expliquer à la population pourquoi ce choix a été fait. Il faut également éduquer les citoyens aux conséquences de l'usage des pesticides.

"Peut-être que ce que je propose est impopulaire, mais je l'assume." - Christian Estrosi, maire de Nice