Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - La Corse se remet péniblement de la tempête Adrian

mercredi 31 octobre 2018 à 8:46 Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM et France Bleu

Partout le même spectacle de désolation ! La tempête Adrian a occasionné des dégâts importants. Ils n’ont pas été précisément chiffrés, mais l’addition sera très certainement salée.

Sur les Sanguinaires, les établissements ont subi les assauts des vagues
Sur les Sanguinaires, les établissements ont subi les assauts des vagues © Radio France - Olivier Castel

Corse, France

Le littoral dévasté en de nombreux endroits par une mer déchaînée, l’intérieur des terres balayé par des vents violents, des arbres arrachés, des toitures envolées, la tempête Adrian a occasionné des dégâts importants sur la quasi-totalité de la Corse. 

Ajaccio, une ville fragilisée

La tempête Adrian a durement touché le golfe d’Ajaccio. De la Parata au centre-ville, tout a été mis sens dessus dessous. La mer n’a épargné aucun des établissements situés sur les Sanguinaires. Il faut expertiser les remparts du boulevard Lantivy sur lesquels ont déferlé les vagues, les jetées des ports Tino Rossi et Charles Ornano ont été maltraitées. Que dire du quai des torpilleurs où la mer a déposé avec violence voiliers et autres débris !

Des voiliers rejetés sur le quai des torpuilleurs à Ajaccio - Radio France
Des voiliers rejetés sur le quai des torpuilleurs à Ajaccio © Radio France - Olivier Castel

Les Sanguinaires dévastés par la tempête Adrian

Adrian a laissé des traces aussi sur la ville de Bastia. Le vent et les vagues ont malmené notamment le vieux port et le quai des martyrs. Les dégâts matériels sont là aussi importants. 

Les bastiais n'avaient plus vécu un tel décharnement depuis bien longtemps

Une tempête terrible

Plus au nord, en remontant vers la pointe du Cap-Corse, on apprécie mieux encore la puissance de la mer qui accompagnée d'un vent violent a eu raison du petit port de pêche d'Erbalunga. Une partie de la digue s'est effondrée.  

Le port d'Erbalunga éventré - Radio France
Le port d'Erbalunga éventré © Radio France - Patrick Vinciguerra

Michel Peretti, le premier adjoint de Brando, commune dont dépend la marine d'Erbalunga est consterné : « _C’est vraiment la première que je vois un tel acharnement de la Méditerranée_. Les dégâts sont importants. Des murs effondrés, des portes vitrées explosées, des établissements dévastés par les flots. La tempête a été terrible » 

Michel Peretti, le premier adjoint de Brando : "une tempête terrible"

EDF et Orange sur la brèche

2.500 clients étaient encore en début de journée privés d'électricité. Les équipes mobilisées sur le terrain ces dernières 48 heures ont multiplié les prouesses pour permettre un retour rapide à la normale. Les conditions de travail ont été souvent difficiles, voire même périlleuses. Au plus fort de la crise, la Corse a compté jusqu'à 25.000 foyers privés d'électricité. 

Mobilisées aussi les équipes d'Orange. L'opérateur téléphonique tente de rétablir les lignes pour plusieurs milliers de clients. Lignes fixes, accès internet, réseau mobile, les dommages sont là encore importants.