Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Le GCO, grand contournement ouest de Strasbourg

Dans une lettre à Nicolas Hulot, Brigitte Bardot dénonce le Grand contournement ouest, un "projet destructeur"

samedi 31 mars 2018 à 9:50 Par Aude Raso, France Bleu Alsace et France Bleu

Dans une lettre datée de vendredi, Brigitte Bardot exprime son opposition au projet de Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg.

Brigitte Bardot en 2007
Brigitte Bardot en 2007 © AFP - ERIC FEFERBERG

Strasbourg, France

"Une menace pour la biodiversité." Voilà ce qu'est le Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO) aux yeux de Brigitte Bardot. Dans une lettre à Nicolas Hulot, et datée du vendredi 30 mars, l'ancienne actrice et militante de la cause animale s'inquiète "des témoignages d'Alsaciens scandalisés" de la position du ministre de la Transition écologique et solidaire sur ce projet autoroutier de 24km, porté par Vinci et soutenu par les collectivités locales et censé désengorger l'autoroute A35 qui traverse Strasbourg. 

Inquiète pour le grand hamster

Dans son courrier, Brigitte Bardot rappelle que le Conseil national pour la protection de la nature et l'Autorité environnementale ont émis des avis défavorables au projet de GCO. "Il serait invraisemblable que votre nom soit associé à ce projet destructeur", écrit-elle à l'adresse de Nicolas Hulot, estimant que le GCO pourrait "signer l'arrêt de mort" du grand hamster d'Alsace :

Après les grands discours de la COP21, comment peut-on continuer à goudronner et mutiler la nature ?

Le 23 janvier dernier, le gouvernement a donné son feu vert à la construction du GCO, assurant que des mesures environnementales destinées à compenser l'impact de cette autoroute sur les zones naturelles seraient mises en place et surveillées par l'Etat. Début février, Nicolas Hulot estimait sur France Bleu Alsace qu'il s'agissait du "moins mauvais compromis".

La lettre de Brigitte Bardot à Nicolat Hulot :

Lettre de Brigitte Bardot à Nicolas Hulot, le 30 mars 2018 - Aucun(e)
Lettre de Brigitte Bardot à Nicolas Hulot, le 30 mars 2018 -