Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le gouvernement dévoile un grand plan pour relancer la production d'énergie solaire en France

jeudi 28 juin 2018 à 6:46 Par Fanny Bouvard, France Bleu

C'est ce jeudi soir que le gouvernement va présenter son plan "Place au Soleil". Objectif : promouvoir le photovoltaïque, pour porter le taux d'énergies renouvelables en France à 32% en 2030, contre 22% actuellement.

Des panneaux photovoltaïques sur le toit d'une église alsacien, à Manspach.
Des panneaux photovoltaïques sur le toit d'une église alsacien, à Manspach. © Maxppp - Jean Francois FREY

Paris, France

Sébastien Lecornu, le secrétaire d'Etat à la transition écologique, est chargé de présenter officiellement le plan "Place au Soleil", ce jeudi soir. Mais les grandes lignes sont déjà connues et des mesures très concrètes devraient être mises en place aussi bien pour les particuliers, que pour les entreprises et les agriculteurs. 

Dès l'année prochaine, le gouvernement veut augmenter la prime à l'achat d'un chauffage ou d'un chauffe-eau solaire. En 2017, 30.000 foyers français en étaient pourvus. Pour les grandes surfaces, l'Etat va simplifier les démarches pour l'installation des panneaux solaires sur les parkings et sur les toits. 

Les agriculteurs incités à vendre de l'énergie solaire produite sur leurs terres                 

Le plan prévoit aussi des aides spécifiques pour les agriculteurs qui installeront des panneaux, pour leur propre consommation ou pour vendre ensuite de l'électricité. 40% du prix du raccordement au réseau sera à la charge de l'Etat. Les sommes dégagées pour les exploitants sont importantes : jusqu'à 15.000 euros de revenus supplémentaires chaque année. Pour l'instant, les terrains agricoles accueillent 13% des installations photovoltaïques et 3% en solaire thermique. 

D'autres terrains intéressent beaucoup le gouvernement : ceux de l'armée. Le ministère de la Défense a décidé de céder des terrains plus de 2.000 hectares pour à l’horizon 2025 pour des projets de photovoltaïques. 

Encourager les collectivités locales à agir vite et même sur des bâtiments historiques

Le plan prévoit aussi la création de deux labels : "Ville solaire" et "Département solaire". Ils doivent favoriser l’engagement des collectivités locales dans le déploiement de l’énergie solaire. L’exécutif aimerait que 100 villes s'y engagent d'ici 2020. Le secrétaire d'Etat indique également que des panneaux solaires pourront être installés sur des bâtiments anciens ou classés. Une dizaine de projets seront financés dès septembre.

La France doit rattraper son important retard dans le domaine de l'énergie solaire. Pour l'instant, seuls 22% des énergies produites sont renouvelables, le gouvernement veut atteindre 32% en 2030.