Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le gouvernement fixe à 40 le nombre de loups pouvant être abattus sur la période 2017-2018

jeudi 20 juillet 2017 à 11:52 Par Mooréa Lahalle, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Nicolas Hulot et Stéphane Travert ont signé mardi un arrêté fixant le nombre maximal de loups pouvant être abattus sur la période 2017-2018. Ce nombre a été fixé à 40, selon un communiqué publié par les deux ministres ce jeudi.

Il y aurait environ 360 loups en France
Il y aurait environ 360 loups en France © AFP - PATRICK PLEUL / ZB / DPA

40, c'est le nombre maximal de loups pouvant être abattus sur la période 2017-2018. Ce chiffre a été fixé dans un arrêté signé mardi par le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot et le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert et qui est paru dans un communiqué publié ce jeudi.

Au delà de 32 loups abattus, seuls les tirs de défenses tolérés

Le gouvernement établit toutefois "un seuil intermédiaire de 32 loups", au-delà duquel les "tirs de prélèvement ne seront plus autorisés". Seuls des "tirs de défense" seront tolérés, autrement dit "lorsque les loups sont en situation d'attaquer et l'éleveur en situation de défense de son troupeau".

Nicolas Hulot et Stéphane Travert précisent par ailleurs qu'une étude a été lancée pour "mesurer l'efficacité des tirs sur la prédation de l'animal vis-à-vis des troupeaux". Cette étude permettra "dans les prochains mois" de revoir "l'ensemble du dispositif" pour établir le prochain "plan Loup 2018-2022".

360 loups recensés en France selon l'ONCFS

Le quota de loups pouvant être tués sur un an avait été fixé à 38 pour la période 2016-2017. Mais le mois dernier, les ministres de la Transition écologique et de l'Agriculture avaient déjà autorisé l'abattage de deux loups supplémentaires après plusieurs attaques de troupeaux, notamment dans la Drôme et les Alpes-Maritimes.

Selon, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), la population de loups augmente et atteint désormais quelque 360 individus en France.

  - Visactu
© Visactu