Climat – Environnement

Le grand froid s'invite en France cette semaine

Par Mikaël Roparz, France Bleu dimanche 15 janvier 2017 à 16:48 Mis à jour le dimanche 15 janvier 2017 à 23:01

Vague de froid sur la France cette semaine
Vague de froid sur la France cette semaine © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Marc Ollivier

A partir de lundi, le temps sera plus calme mais le froid fait son retour par le nord-est. -9°C dans le Massif central et à Strasbourg, -6°C à Toulouse, -4°C à Marseille : cet épisode très hivernal devrait se poursuivre au moins jusqu'en fin de semaine.

La France va grelotter dans les prochains jours. Un coup de froid est attendu sur la quasi-totalité de la France. Les températures seront inférieures en moyenne de "quatre à huit degrés" aux normales saisonnières, selon Météo France.

"On n'est pas dans des températures exceptionnelles", souligne Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France. "On peut parler de vague de froid d'intensité modérée, d'un bon coup de froid".

-20°C ressenti dans le nord-est

Les températures vont chuter à partir de lundi, et surtout de mardi. Elles seront parfois fortement négatives la nuit et vont éventuellement le rester toute la journée. Le thermomètre devrait dégringoler jusqu'à -9 ou -10°C à Strasbourg, -11°C à Mulhouse, -10°C à Dijon, -6°C à Toulouse, -4°C à Marseille.

"Les températures ressenties seront au plus bas mercredi et jeudi car il y aura plus de vent", précise Météo France. Ainsi, dans le nord-est, une température -10°C conjuguée à une bise de 50 km/h, "donnera lieu à un ressenti de -20°C environ". Le vent de nord-est accentuera encore la sensation de froid.

Le gouvernement mobilisé

Face à cette offensive du froid, le gouvernement a mis en place un "pilotage national quotidien" pour anticiper au mieux les besoins, a annoncé Matignon.Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a appelé les collectivités locales et les associations à mettre à disposition des gymnases, des salles communales, des accueils de jour, pour les personnes sans abri. La sécurité civile, la police, la gendarmerie et les sapeurs-pompiers sont également sur le pont.

A LIRE AUSSI

RTE, le Réseau de transport d'électricité prévoit des pics de consommation mercredi et jeudi

Bien que le froid risque d'entraîner une hausse de la consommation d'électricité, les Français utilisant massivement du chauffage électrique, "il n'y a pas de coupures programmées", a indiqué le gestionnaire du réseau de transport d'électricité, RTE. Il pourrait cependant être contraint de déclencher dès mardi des mesures exceptionnelles.

"En fonction de l’évolution des températures, il est possible que RTE utilise une partie des solutions graduelles exceptionnelles anticipées pour assurer l’alimentation électrique en cas de vague de froid" précise l'opérateur d'électricité. " L’usage d’une partie seulement des solutions exceptionnelles (alertes envoyées via l'appli éCO2mix, interruptibilité, baisse de tension) devrait suffire à assurer l’alimentation électrique des français. L’utilisation de ces solutions sera confirmée lundi. La consommation pourrait approcher 100 000 MW sur les journées de mercredi et jeudi lors des pics de consommation du matin et du soir".

La dernière vague de froid significative sur l'hexagone s'était produite en 2012 lors de la première quinzaine de février.

  - Visactu
© Visactu -