Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le grand retour de la Pyrale du buis dans les jardins du Limousin

mercredi 18 juillet 2018 à 19:22 Par Delphine-Marion Boulle, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin

La Pyrale du buis fait son retour en Limousin. Son repas préféré ? Le buis, dont les chenilles peuvent dévorer les feuilles en quelques jours. Un fléau pour les amoureux de l'arbuste qui peinent à s'en débarrasser.

En l'espace de deux à trois jours les chenilles de la Pyrale du buis peuvent dévorer un arbuste.
En l'espace de deux à trois jours les chenilles de la Pyrale du buis peuvent dévorer un arbuste. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Limousin, France

C'est une petite chenille verte à tête noire, très discrète mais aussi très vorace. Depuis quelques jours les chenilles de la Pyrale du buis dévorent les buis du Limousin. Les signalements sur la présence de l'espèce asiatique se multiplient et l'animal semble mener la belle vie dans nos jardins : "On a des signalements en Corrèze, en Creuse, en Haute-Vienne. C'est généralisé." explique Anna Labarre du FREDON (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles). 

Il faut dire que ce papillon asiatique est plutôt tranquille dans l'hexagone "il n'a aucun prédateur chez nous, et résiste très bien à l'hiver, c'est ce qui explique sa prolifération rapide" explique la conseillère environnement du FREDON.  La chenille a également trouvé un repas de choix : le buis. En quelques jours, parfois quelques heures les chenilles de ce papillon peuvent dévorer le petit arbuste. "Çà va très très vite" commente Karine, horticultrice, "En l'espace de deux, trois jours sur un buis boule de 30 cm il ne reste plus rien. Elles font un nettoyage complet des feuilles !"

Surveiller ses buis tout au long de l'année

Face à l'espèce envahissante, il n'y a pas de solution miracle si ce n'est être très très attentif à ses arbustes. "Il faut bien regarder, ne pas hésiter à écarter les feuilles, regarder près du pied car la chenille n'aime pas la lumière" précise Anna Labarre. Une fois le petit animal repéré, on peut traiter de manière écologique le buis, et prendre la chenille à sa gloutonnerie grâce au Bacille de Thuringe "C'est une bactérie, il faut bien en mettre sur toutes les feuilles. Quand la chenille va en manger, elle va aussi avaler la bactérie, c'est ce qui va la tuer" détaille Karine.      

Autre solution, placer des pièges à phéromones pour coincer les papillons mâles et limiter la reproduction. Il faut dire que chaque papillon peut pondre jusqu'à 900 œufs et que l'espèce se reproduit 3 à 4 fois par an. Il faut donc surveiller l'arbuste tout au long de l'année, ou presque, dès le mois d'avril jusqu'à la fin du mois de septembre.

Pour lutter contre la chenille, les spécialistes recommandent d'épandre sur les feuilles du Bacille de Thuringe  - Radio France
Pour lutter contre la chenille, les spécialistes recommandent d'épandre sur les feuilles du Bacille de Thuringe © Radio France - Delphine-Marion Boulle

De quoi décourager parfois les propriétaires qui préfèrent se tourner vers d'autres plantes explique Karine. Mais l'horticultrice remarque que certains, à l'inverse ne veulent pas lâcher l'affaire face à l'espèce considérée comme invasive.
En effet, même sévèrement attaqué le buis repart, il suffit d'agir vite, de tailler les branches attaquées et de donner à son buis un petit peu d'engrais pour l'aider à panser ses plaies.