Climat – Environnement

Le Havre : aux Jardins Suspendus, des dizaines d'espèces végétales en voie d'extinction

Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) dimanche 11 septembre 2016 à 2:10

La zone "Amérique du sud", aux Jardins suspendus du Havre
La zone "Amérique du sud", aux Jardins suspendus du Havre © Radio France - Bertrand Queneutte

A l'occasion de son 84ème congrès mondial, l'UICN vient de publier sa liste rouge des espèces, animales et végétales, menacées partout dans le monde. Parmi elles, certaines sont conservées aux Jardins du Suspendus du Havre. Reportage.

Le 84ème congrès mondial de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) vient de s'achever, à Hawai (1-10 septembre). A cette occasion, l'organisation a publié, comme tous les quatre ans depuis son lancement en 1964, sa "liste rouge" des espèces (animales ou végétales) menacées, à travers le monde. Inscrites dessus, plus de 80.000 noms, dont près d'un tiers est en voie d'extinction.

Parmi les végétaux : des arbres, des plantes et des fleurs en danger, voire en grand danger, et dont certains specimens sont conservés dans les parcs botaniques, comme aux Jardins Suspendus du Havre.

Reportage de Bertrand Queneutte :

Reportage aux Jardins suspendus du Havre - Bertrand Queneutte

Albéric Levain, directeur des Jardins suspendus : "Les premières zones menacées sont les îles et les zones tropicales. Aux Jardins suspendus, on essaie d'en préserver quelques espèces, dans les serres et les jardins. Le problème, c'est que l'on montre beaucoup plus d'empathie pour un animal, comme le panda ou l'éléphant, que pour les végétaux. Mais la préservation du végétal est indispensable, parce que c'est la sauvegarde du végétal qui permettra de sauvegarder l'animal qui s'en nourrit, notamment"

Albéric Levain, directeur des Jardins suspendus du Havre - Radio France
Albéric Levain, directeur des Jardins suspendus du Havre © Radio France - Bertrand Queneutte

Sur quelques 4.000 espèces végétales présentes aux Jardins suspendus, près de 300 figurent sur la liste rouge de l'UICN. Parmi elles : des cactus, des aloés, des magnolias ou encore des orchidées. Explications d'Albéric Levain, directeur des Jardins suspendus :

Explications d'Albéric Levain au micro France Bleu Normandie de Bertrand Queneutte

Adeline, en charge des "milieux secs" aux Jardins suspendus : "Les pastilles rouges ? C'est pour montrer aux gens que des plantes insignifiantes à leurs yeux sont, en fait, des plantes qui seront peut-être amenées à disparaître. A notre échelle, cela ne nous paraît rien, mais cela peut être dramatique pour tout un écosystème"

Aux Jardins suspendus, Adeline est en charge de la zone Amérique du sud, l'une des plus menacées - Radio France
Aux Jardins suspendus, Adeline est en charge de la zone Amérique du sud, l'une des plus menacées © Radio France - Bertrand Queneutte

Partager sur :