Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Havre se défend contre les goélands

Au Havre, du 27 avril au 29 mai, c'est la campagne de stérilisation des œufs de goélands. Rituel annuel, la méthode permet de maîtriser la présence des goélands argentés au Havre - ville la plus touchée en France par la présence de ces oiseaux - qui dérangent les riverains.

Campagne de stérilisation des œufs de goélands au Havre
Campagne de stérilisation des œufs de goélands au Havre © Radio France

Chaque année depuis plus de 20 ans, Le Havre réalise sa campagne de stérilisation des œufs de goélands . La méthode consiste à asperger sur les œufs un liquide à base de formol, qui tue l'œuf sans que l'oiseau ne s'en rende compte. L'opération qui coûte 90 000€, est réalisée pour éviter que les goélands envahissent le littoral.

Le Havre, destination n°1 pour les goélands

Le lieu de vie des goélands est naturellement la falaise, mais un premier couple d'oiseaux est arrivé dans les années 1980 au Havre... aujourd'hui, on compte 2700 couples de goélands argentés, faisant du Havre la ville la plus touchée par la présence de goélands.

Le problème : la cohabitation avec les Havrais n'est pas au beau fixe. Les riverains se plaignent notamment de nuisances sonores.

Des cordistes lillois pour régler le problème

L'espèce étant protégée, la seule façon de maîtriser sa reproduction est de stériliser ses œufs. La ville du Havre fait donc appel à des cordistes du Nord, une équipe de dix personnes pendant cinq semaines, pour arpenter les toits des immeubles de la ville basse, à la recherche de nids à neutraliser. Chaque année 1200 nids sont traités, mais cela n'empêche pas les goélands de pondre l'année d'après.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess