Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Loiret touché à son tour par un épisode de pollution aux particules fines

-
Par , France Bleu Orléans

La préfecture du Loiret annonce le franchissement du seuil d'alerte pour cause de pollution aux particules fines. L'association Lig'Air, chargée de la surveillance de la qualité de l'air prévient que l'épisode va durer plusieurs jours. La vitesse est réduite de 20 km/h sur les grands axes

La pollution aux particules fines est émise par les transports et les modes de chauffage
La pollution aux particules fines est émise par les transports et les modes de chauffage © Radio France - Anne Oger

C'est le taux de particules fines en suspension qui est observé dans ce genre d'épisode de pollution, lié à la situation anticyclonique du pays. A Orléans et Montargis dans le Loiret, il dépasse actuellement la limite de 50 µg/m3 fixée pour le déclenchement d'une série de recommandations à la population. A Orléans, il a même atteint 95µg/m3 jeudi soir, avant de redescendre dans la journée. A Orléans la qualité de l'air atteint ce vendredi un indice de 8 sur une échelle de 10, 10 étant l'indice le plus dégradé. A Montargis elle atteint même un indice de 9. 

La vitesse autorisée est réduite de 20 km/heure 

La préfecture du Loiret vient donc de placer le Loiret en "alerte pollution", avec comme conséquence la réduction de la vitesse autorisée sur les routes, dès ce samedi 23 février. Il faut rouler à 90 km/h sur les deux fois deux voies, et pas plus de 110 km/h sur les autoroutes du département. Les mêmes mesures que celles qui sont déjà en vigueur en Ile de France depuis hier. Cette mesure de restriction de la vitesse perdure tant que va durer ce pic de pollution. Il est aussi recommandé de favoriser le covoiturage, de limiter l'usage des cheminées et des chauffages d'agrément. 

La pratique d'activités physiques intensives est déconseillée

Pour les personnes fragiles, allergiques ou asthmatiques, les personnes âgées et les nourrissons, il est recommandé de limiter les sorties ou de les raccourcir, d'éviter les zones à fort trafic routier aux périodes de pointe. La pratique d'activités physiques intensives est également déconseillée. Cet épisode devrait durer au moins jusqu'à dimanche, sans forcément s'aggraver, selon Lig'Air, l'association chargée de la surveillance de la qualité de l'air en région Centre Val de Loire. Une persistance qui explique le passage en état d'alerte pollution. 

Temps froid et anticyclonique

Lig'Air qui explique cet épisode de pollution aux particules fines en suspension, produites par les transports et l'usage du chauffage, par la météo. "La situation s'est dégradée au cours de soirée d'hier et dans cette journée de vendredi" explique Jérôme Remgonio, technicien à Lig'Air . "Les vents se sont orientés au nord, dans ces périodes anticlycloniques assez froides le matin, cela crée ce qu'on appelle de l'inversion thermique. Cela provoque une accumulation des particules en surface, comme si vous aviez un couvercle posé sur le département, et cela fait augmenter les taux de concentration"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu