Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le loup serait-il de retour en Berry ?

mardi 17 avril 2018 à 18:04 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry et France Bleu Poitou

Après l'attaque de trois agneaux à Veuil, dans l'Indre, le maire accuse le loup. Mais les spécialistes sont plus prudents... même si l'Observatoire du loup reconnaît qu'un individu semble s'être installé dans le sud-ouest du département.

L'Observatoire du loup assure qu'un individu a été observé dans le sud ouest de l'Indre
L'Observatoire du loup assure qu'un individu a été observé dans le sud ouest de l'Indre © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Indre, France

Tout commence par ce coup de colère dumaire de Veuil, près de Valençay, dans l'Indre. Il y a une dizaine de jours, un éleveur de sa commune a vu trois de ses bêtes attaquées entre 10h et 13h. "Quand je suis revenu, un des agneaux n'avait plus que trois pattes : la quatrième était dévorée du sabot au début du gigot. J'ai dû abréger ses souffrances. Un autre avait disparu : j'ai retrouvé sa peau en lambeau trois jours plus tard. Le troisième n'avait que des morsures aux pattes, il va se remettre".

Le maire de Veuil a de gros soupçons : "Un renard aurait attaqué la panse, un chien errant aurait attaqué directement le gigot. Un blaireau peut être ? Je n'y crois pas. En revanche, _moi je pense au problème des loups_. Je sais qu'il y en a en Creuse, qu'ils ont trouvé des traces en Sologne. Alors pourquoi pas chez nous." L'éleveur va porter plainte. Il a contacté l'Office nationale de la chasse et de la faune sauvage qui penche plutôt pour la piste d'un renard. Mais il n'a pas gardé les cadavres des bêtes : après une semaine d'attente, il a préféré les ensevelir. 

Le loup aurait bien été repéré vers le Blanc

Qu'en est-il en revanche des individus repérés en Sologne et en Creuse ? L'Observatoire du loup est formel : "Il y a bien des loups dans les départements limitrophes du Berry et il y a un individu dans l'Indre, déclare Jean-Luc Valérie, responsable du site qui recense toutes les observations de spécialiste sur les déplacements et installations du loup en France. "Il s'agit d'un individu qui a quitté un groupe de Haute-Vienne et est passé par la Vienne". 

C'est ce qu'on appelle la phase de dissémination, une phase qui peut durer plusieurs années. Ensuite, s'il se trouve bien sur ce territoire, il pourrait retourner à son groupe d'origine et revenir avec un ou deux autres congénères, pour cette fois s'installer."En Brenne, soyons clair, on ne parle pas de meute. Mais c'est évident qu'il faut s'attendre à une installation du loup. On va en entendre parler avant la fin de l'année".

Pas de confirmation officielle de la présence du loup

Il faut dire que la zone est favorable : giboyeuse, peu peuplée, elle offre des coins de replis au prédateur. Historiquement, la toponymie de nombreux lieux-dit berrichons témoigne de la présence passée du loup. Mais pour qu'il y ait confirmation officielle de la préfecture ou de la fédération de chasse, il faudrait des preuves de présence : concrètement soit des poils soit des déjections qui puissent être expertisés pour avoir de l'ADN.  

De son côté, la DDT affirme n'avoir aucune information  quant à la présence du loup.Elle a réuni l'ensemble des partenaires concerné via une cellule de veille en novembre dernier et a convenu d'un protocole pour, en cas d'indices, faire remonter l'information aux services de l'Etat.