Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Naufrage du cargo Grande America

Le mauvais temps fractionne la pollution du Grande America

lundi 25 mars 2019 à 6:06 Par Aurélie Lagain et Hervé Cressard, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu Gironde, France Bleu, France Bleu La Rochelle et France Bleu Loire Océan

Le Grande America continue de perdre du fioul dans l'Atlantique. Les vagues fractionnent la pollution, attendue sur les côtes d'ici huit-dix jours sous forme de boulettes ou de galettes. Un robot télécommandé va filmer l'épave par 4.600 m de fond.

Le BSAA Argonaute et le VSM Kermor ave un barrage hauturier dans la zone de pollution du naufrage du navire de commerce Grande America, BSAA Argonaute le 24 mars 2019.
Le BSAA Argonaute et le VSM Kermor ave un barrage hauturier dans la zone de pollution du naufrage du navire de commerce Grande America, BSAA Argonaute le 24 mars 2019. - Marine Nationale

Les opérations de dépollution se poursuivent dans le Golfe de Gascogne autour du Grande America. Les vagues continuent de fractionner les hydrocarbures échappés de la cuve du cargo italien, qui repose à 4.600 mètres de fond, mais le mauvais temps retarde les opérations. Des creux de trois mètres dimanche ont rendu difficile les moyens d'intervention anti-pollution. Huit navires français et espagnols ont traqué des petites zones de pollution, difficilement localisables. Un conteneur de produits non-dangereux a été remorqué vers La Rochelle.

A la verticale de l’épave, il y a toujours des fuites de faible intensité. Ces hydrocarbures vont-ils arriver sur les côtes françaises et quand ? Pour l'instant impossible de le dire : huit jours, dix jours, plus tard ? En tout cas pas tout de suite, et certainement sous forme de boulettes ou de galettes, fractionnées de plus en plus par les vagues.

Combien de tonnes de fioul lourd ont été relâchées par les cuves du cargo ? Pour en savoir plus et répondant à une mise en demeure du préfet maritime, l'armateur Grimaldi a affrété l'Island Pride. Ce navire renferme un robot télécommandé qui permettra de faire des images de l’épave par 4.600 m de fond : images des fuites, des amas de conteneurs. Le bateau doit faire escale à Vigo et devrait arriver sur zone en fin de semaine.

Deux oiseaux mazoutés ont été retrouvés sur les côtes du sud-ouest de la France.