Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le moustique tigre arrive en Côte-d'Or... en auto-stop !

mercredi 27 juillet 2016 à 10:24 Par Arnaud Racapé et Jacky Page, France Bleu Bourgogne

Faut-il avoir peur du moustique tigre ? Cet insecte exotique s'installe progressivement en France, et il est vecteur de maladies telles que la dengue, le chikungunya et le zika. Sa présence a été signalée dans le sud Bourgogne, sur les aires d'autoroute notamment. Car c'est un adepte de l'auto-stop.

Le moustique tigre se reconnaît très facilement à son corps noir strié de blanc
Le moustique tigre se reconnaît très facilement à son corps noir strié de blanc © Maxppp - Philippe LAMBERT/NICE MATIN

Le moustique tigre noir et strié de blanc, est plus petit que le moustique commun. Il est présent dans 30 départements, 10 de plus que l'an dernier. Plus petit que le moustique commun, il est noir, strié de rayures blanches, d'où son nom. Le moustique tigre s'est installé dans le sud de la Saône-et-Loire. Quelques spécimens ont aussi été signalés en Côte d'Or, mais Gilles Besnard, biologiste à l'Entente interdépartementale de démoustication Rhône-Alpes, se veut rassurant : pour le moment ce moustique n'a pas réussi à proliférer en Côte d'Or :

Il y a des observations ponctuelles, sur aires d'autoroutes principalement, donc sur des véhicules qui ont pu revenir du sud de la France avec un moustique à l'intérieur de l'habitacle. Il y a eu quelques œufs trouvés à ces endroits là mais les relevés n'ont pas montré l'installation du moustique sur ces aires.

Le moustique voyage et prolifère grâce... à nos voitures !

Sur des aires d'autoroutes, car ce moustique voyage en auto-stop en quelque sorte explique Gilles Besnard : "si au moment où le moustique femelle veut piquer la personne entre dans une voiture, le moustique lui aussi va entrer dans la voiture et voyager avec la personne, c''est comme ça que le moustique gagne progressivement de nouveaux départements en France."

Le moustique tigre, qui pique plutôt le jour, est grand amateur de sang humain. Il installe donc ses pénates aux abords de nos maisons, pas dans les milieux naturels : " Les moustiques autochtones, on va les trouver dans les marais, les fossés, les sous-bois inondés. Le moustique tigre c'est uniquement autour des habitations, dans tous ces petits contenants, c'est là qu'il va se développer."

Eviter tous les objets qui peuvent contenir de l'eau

Pour le moustique tigre comme pour les autres, la meilleure façon de lutter est de l'empêcher de se reproduire en faisant la chasse aux eaux stagnantes dans votre jardin. "Le plkus simple et le plus efficace, c'e'st d'éviter que le moustique puisse se développer, donc éviter tous les objets qui peuvent contenir de l'eau après les pluies. Donc ça peut être des jouets d'enfants, des bidons de jardins, des gouttières bouchées. Tous ces lieux où de l'eau pourra stagner pendant une semaine et qui peuvent favoriser la ponte des moustiques. Il faut les éliminer ou les recouvrir d'une toile anti-insectes pour que le moustique ne puisse pas passer, ne puisse pas prendre. Pour les coupelles de plantes, une fois que le pot de fleurs est à l'intérieur, on peut remplir avec du sable jusqu'au sommet de la coupelle."

Qu'on se rassure cependant : pour transmettre un virus, le moustique tigre doit au préalable avoir piqué une personne infectée. Fréquente dans les pays tropicaux où il sévit, l'infection est très peu probable chez nous.