Climat – Environnement

Le Muséum d'Orléans se sépare de ses poissons

Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans et France Bleu mardi 13 octobre 2015 à 5:00

Deux "Némo", des amphiprion ocellaris, nageaient dans l'aquarium du Muséum
Deux "Némo", des amphiprion ocellaris, nageaient dans l'aquarium du Muséum © Maxppp - Cyril Dodergny

L'établissement culturel orléanais est fermé depuis le 30 août pour trois années de travaux. Faute de place, la mairie a donc décidé lundi de se séparer de certaines collections.

Conserver un poisson est plus compliqué qu'il n'y paraît. Il y a une température, une luminosité à respecter. 900 poissons vont donc changer de bassin prochainement : des espèces locales (tanches, gardons, perches, goujons) mais aussi des poissons d'Amérique du Sud, de l'Indo-Pacifique, comme l'Amphitrion Ocellaris, le poisson popularisé au cinéma par Disney dans le dessin animé Némo. Le Muséum en comptait deux spécimens.

Pythons royaux et Mygale

On va aussi vider les vivariums. Deux pythons royaux rejoignent également le grand Aquarium de Tours. Une mygale est donnée au Muséum de Besançon.

Enfin, 300 phasmes et insectes seront distribués dans des établissements scolaires.

Le Muséum doit rouvrir, si tout va bien, en 2018 sous un nouveau nom : le musée de la biodiversité en milieu urbain. On connaît donc le thème mais pas ce qu'il y aura précisément à l'intérieur.