Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le mystère des téléphones Garfield échoués en Bretagne élucidé après 30 ans d'interrogations

mardi 26 mars 2019 à 7:01 - Mis à jour le mardi 26 mars 2019 à 12:08 Par Aurélie Lagain et Louis-Valentin Lopez, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique et France Bleu

Depuis 30 ans, régulièrement, de gros téléphones fixes en forme de chat, du chat Garfield plus précisément, s'échouaient sur les plages bretonnes. Ce mardi matin, on vous livre la clef de l'énigme !

Ces téléphones ont été récupérés sur les plages en 2018
Ces téléphones ont été récupérés sur les plages en 2018 © Maxppp - BALDENWECK Géry

Plouarzel, France

On en avait parlé dans les médias jusqu'en Nouvelle-Zélande ! Dans le Finistère, de mystérieux "téléphones Garfield" s'échouent depuis plus de trente ans sur les plages du Finistère. Il s'agit de gros téléphones fixes oranges, en forme de chat, celui de la bande dessinée. 

On a désormais percé le mystère. Sur les réseaux sociaux, Franceinfo a lancé le hastag #Alerte pollution, qui vous permet d'alerter sur des pollutions dans l'environnement, en ville, sous-terre, en mer... Une association de nettoyage des plages du littoral breton, Ar Viltansou, a alerté la rédaction, et donné la clef de l'énigme, grâce aux souvenirs d'un agriculteur.

Un container échoué

Il y a quelques semaines, René, un Finistérien, a croisé par hasard la route de membres de l'association de nettoyage. Et il commence à leur raconter. C'était il y a trente ans, un jour de forte tempête. Avec son frère, ils voient s'échouer sur la plage une marée de téléphones oranges. Ils s'aventurent alors dans les falaises de Plouarzel, dans le nord Finistère et tombent sur un container. Il découvrent à l'intérieur le stock de téléphones. Ils n'en parlent à personne : "À l'époque, plein de choses arrivaient pas la mer", se justifie-t-il. 

Trente ans plus tard, les restes du container sont toujours là, dans un amas de roches glissantes. À l'intérieur, il reste du plastique orange, des fils jaunes, des composants électroniques, très polluants. De nombreuses pièces sont coincées sous des rochers pesant plusieurs tonnes, impossible à bouger. 

Le parc naturel marin d'Iroise, alerté, va tout de même aller récupérer le plus de pièces possibles du chat orangé. L'association Ar Viltansou estime que d'autres containers contenant des téléphones pourraient subsister dans la nature.