Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le mystère du Lac Rouge reste entier au Gour de Tazenat

Plusieurs plans d'eau sont encore interdits à la baignade en Auvergne, touchés par les cyanobactéries. Et c'était le cas l'année dernière pour le Gour de Tazenat. Le lac est devenu rouge. Et malgré de nombreuses analyses, le mystère n'est pas encore résolu.

Le Gour de Tazenat n'a jamais été aussi clair depuis des années
Le Gour de Tazenat n'a jamais été aussi clair depuis des années - Fany Boucaud

Gour de Tazenat, Charbonnières-les-Vieilles, France

L'année dernière, le Gour de Tazenat, un lac dans un cratère, est devenu rouge vif et la baignade a été interdite du 11 juillet au 31 août. Une première pour les habitués qui n'ont pas pu profiter des lieux : "C'est la première fois que je voyais un lac rose. D'ailleurs, quand on est arrivé, on s'est tous regardé en se demandant si c'était vrai!" s'exclame Christian sur sa serviette, "mais je me suis baigné et je n'ai rien eu. Mais c'est vrai que ça ne sentait pas très bon à un moment." A côté de lui, une autre habituée, Danièle : "C'était le désastre, le désespoir de le voir comme ça et puis la frustration aussi ! On vient tous les jours en été et là, plus le droit.'

Je ne l'ai jamais vu comme ça, ce rouge, c'était incroyable. Et cette année, il est transparent!" Jean-Christian, un habitué

Jean-Christian et Danièle de retour sur leurs serviettes en bord de Gour - Aucun(e)
Jean-Christian et Danièle de retour sur leurs serviettes en bord de Gour - Fany Boucaud

L'année dernière, la crêperie/snack de Stéphane Blivet a vu son chiffre d'affaire dégringoler : "A partir du 11 juillet, il n'y avait plus beaucoup d'activité. On est ouvert six mois dans l'année donc on a perdu deux mois. C'est au moins 60 à 70% du chiffre d'affaire à cette période."

Juillet et août ont été catastrophiques l'année dernière. Alors heureusement que tout va bien pour l'instant cette année!" Stéphane

L'activité à la crêperie de Stéphane est en hausse cette année - Aucun(e)
L'activité à la crêperie de Stéphane est en hausse cette année - Fany Boucaud

Et comme la baignade était interdite : "il n'y avait personne pour les pédalos et les canoës" explique Brice Chaput, le médiateur "et la pêche était aussi interdite. Mais je suis resté tout le long de la saison. Il y a toujours les chemins de randonnées. Beaucoup de familles venaient me demander des renseignements sur les types de poissons du lac, les essences de bois mais aussi sur cette couleur rouge!"

L'activité canoë a repris sa place sur le Gour - Aucun(e)
L'activité canoë a repris sa place sur le Gour - Fany Boucaud

Pas de réponse pour le Lac Rouge

Alors d'où sont venues les cyanobactéries? Le mystère reste entier pour le maire de Charbonnières-les-Vieilles, Jacques Bernard Magner : "On a eu la chance d'avoir deux scientifiques de l'université Blaise Pascal qui ont travaillé sur ce genre de bactéries, mais c'était dans des lac de haute altitude, entre 2.500 à 3.000 mètres dans les Alpes. Pas comme chez nous" démontre le maire, "donc ce n'est pas une pollution humaine."

Si c'est une pollution humaine, ça peut-être une pollution humaine très ancienne. Mais c'est une hypothèse" Jacques Bernard Magner, maire de Charbonnières-les-Vieilles

En effet, le Gour a servi à faire pourrir du chanvre, selon l'élu, durant des années pour être utilisé ensuite comme textile. C'est le rouissage. La pourriture a dégagé du phosphore qui se serait stocké dans les sédiments au fond du lac et qui aurait réagi avec les bactéries. D'où la couleur rouge du lac : "Mais nous n'en savons encore rien" confirme le maire "après il y a aussi des végétaux autour du lac qui se décomposent et font réagir les bactéries. Nous avons fait des analyses de tout l'environnement du lac et de l'arrivées des eaux mais nous n'avons pas encore d'explications."

Jacques Bernard Magner, le maire de Charbonnières-les-Vieilles devant le Gour de Tazenat - Aucun(e)
Jacques Bernard Magner, le maire de Charbonnières-les-Vieilles devant le Gour de Tazenat - Fany Boucaud

Pour cette année, l'eau est incroyablement claire selon les habitués. Et le lac est encore ouvert pour la saison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu