Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le niveau d'eau des rivières de Creuse est extrêmement bas

-
Par , France Bleu Creuse

Conséquence de la sécheresse : le niveau d'eau des rivières de Creuse est très bas. Par exemple, sur le bassin de la Petite Creuse, le déficit en eau est de 80 % par rapport au débit habituel.

Le débit actuel de la Petite Creuse n'est qu'à 20 % du débit normal à cette période de l'année.
Le débit actuel de la Petite Creuse n'est qu'à 20 % du débit normal à cette période de l'année. © Radio France - Adrien Serrière

Creuse, France

Vous trouvez que ce mois de mai est pluvieux en Creuse ? En réalité, il a moins plu qu'un mois de mai normal. Les petites averses fréquentes n'ont pas amené de grandes quantités d'eau. Insuffisant pour limiter la sécheresse que connaît actuellement le département. A Boussac, où il a le moins plu, 40 mm sont tombés depuis le début du mois et 75 mm sont tombés à La Soutteraine où les pluies ont été les plus intenses. Le déficit en eau est particulièrement important autour d'Auzances, Aubusson, Guéret ou Bourganeuf. Dans ces secteurs, il faudrait qu'il pleuve d'ici la fin du mois entre 40 et 50 mm pour qu'on atteigne les normales", détaille Olivier Mandeix de Météo-France.    

Un déficit de 80 % pour la Petite Creuse

Pour se rendre compte de l'état de sécheresse du département, il suffit de jeter un oeil au niveau d'eau des rivières. La Petite Creuse est, par exemple, en ce moment à 20 % de son débit habituel. Soit un déficit de 80 %. "Aujourd'hui, on a des niveaux d'eau qui sont à peine ceux d'un mois d'aout, ce qui n'augure rien de bon pour la suite", commente Julien Lemesle, directeur de l'école de pêche de la Petite Creuse. "Si jamais on a un coup de chaud qui arrive là-dessus, ça va vraiment être une catastrophe", ajoute-t-il.

Dans ces circonstances, la préfecture de la Creuse a décidé de prolonger l'arrêté sécheresse jusqu'au 30 juin.