Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le niveau des nappes phréatiques est alarmant dans le Berry en ce début de printemps

lundi 25 mars 2019 à 18:23 Par Frederic Denis, France Bleu Berry

Le niveau des nappes phréatiques est alarmant dans le Berry. Il est inférieur selon les zones de 25 à 50% comparé à ce qu'on devrait connaitre normalement pour une fin mars. La faute au manque de pluie. Les services de l'État envisagent déjà des mesures de restriction. Décision le mois prochain.

Les sols du Berry sont déjà en état de sécheresse en ce début de printemps selon la Direction Départementale des territoires de l'Indre
Les sols du Berry sont déjà en état de sécheresse en ce début de printemps selon la Direction Départementale des territoires de l'Indre © Maxppp - Maxppp

Châteauroux, France

Le niveau des nappes phréatiques est inférieur, selon les différents territoires du Berry, de 25 à 50% comparé à une situation normale pour un début de printemps. La faute au manque de pluie. Ce manque de pluie s'aggrave depuis onze mois maintenant, depuis mai 2018.

Après un été 2018 particulièrement sec dans le Berry, avec des mesures de restriction de l'usage de l'eau dans l'Indre de fin juin à fin octobre, les nappes phréatiques n'ont pas pu se recharger pendant l'hiver, puisqu'il est tombé pratiquement deux fois moins de pluie que d'habitude dans le Berry.  

Cette situation est délicate car l'hiver, c'est la période clef pour le rechargement des nappes phréatiques : quasiment toute la pluie qui tombe s'infiltre dans le sol car la végétation n'est pas encore repartie.  

Pour l'instant, la faiblesse du niveau des nappes phréatiques n'impacte pas trop le débit des principaux cours d'eau du Berry : l'Indre, le Cher et la Creuse, mais certains de leurs affluents souffrent vraiment. La Ringoire, affluent de l'Indre a un débit déjà inférieur au seuil d'alerte, ce qui n'est encore jamais arrivé pour un début de printemps.

Christophe Aufrère suit le niveau des nappes phréatiques à la direction départementale des territoires de l'Indre

L'Observatoire de la ressource en eau va se réunir en avril pour faire un  constat de la situation. Il pourrait demander aux préfets de l'Indre et du Cher des restrictions de pompage de l'eau dans les nappes et les cours d'eau dès le printemps du Berry si la situation ne s'améliore pas.

La situation des nappes phréatiques au 17 mars 2019 en région Centre Val de Loire - Aucun(e)
La situation des nappes phréatiques au 17 mars 2019 en région Centre Val de Loire